Pêche
Le Japon reprend ses campagnes baleinières en Antarctique

Actualité

Le Japon reprend ses campagnes baleinières en Antarctique

Pêche

L'agence japonaise de la Pêche a annoncé hier le départ d'une nouvelle mission de recherche baleinière en Antarctique. Il y a un an, la Cour Internationale de Justice avait jugé que le Japon violait le traité sur la pêche baleinière qui autorise la capture des cétacés aux seules fins de recherche. Les juges de la Haye ont estimé alors que le Japon pratiquait, sous couvert d'une pêche scientifique, une activité commerciale.

Après un an de suspension, Tokyo a présenté à la Commision baleinière internationale un plan qui prévoit la capture de 333 petits rorquals par an (contre 900 auparavant). Selon l'agence de pêche japonaise, il s'agit d'un niveau de capture nécessaire pour l'étude de l'âge de la population.

L'Australie, à l'origine de la saisine de la Cour Internationale de Justice l'an passé, a déjà signifié son opposition totale à la reprise de ces campagnes. L'association environnementale Sea Shepherd, souvent mobilisée de manière très musclée depuis de nombreuses années contre cette pêcherie, devrait faire appareiller l'un de ses navires, le Steve Irwin, dans les prochains jours. Il tentera comme par le passé d'empêcher, ou du moins perturber l'action des baleiniers nippons. 

Pêche