Défense
Le Jean Bart achève son ultime arrêt technique majeur
ABONNÉS

Actualité

Le Jean Bart achève son ultime arrêt technique majeur

Défense

Alors que son aîné, le Cassard, sera prochainement retiré du service, le Jean Bart achève son ultime arrêt technique majeur. Mise en service en 1991, la frégate antiaérienne, qui vient de passer quatre mois en cale sèche à Toulon, a vu son ATM débuter en septembre et sera remise à la Marine nationale mi-février. Les travaux, conduits par Naval Group, qui assure le maintien en condition opérationnelle des deux frégates du type F70 AA, ont été importants. Ils visaient notamment à visiter l’appareil propulsif, dont les moteurs diesels de propulsion, les lignes d’arbres et les hélices. De nombreux systèmes ont également fait l’objet de travaux d’entretien, de maintenance et de mise à niveau, dont le radar de veille DRBV-26, les radars de navigation et d’appontage, les conduites de tir (système Najir et l’un des deux SPG-51 C du système surface-air SM-1 MR), le système de combat SENIT ou encore les deux systèmes surface-air à très courte portée Sadral. En dehors du carénage de la coque, le bâtiment a également fait l’objet d’interventions dans ses locaux vie, notamment la réhabilitation des cuisines et offices.

Ainsi remis en état,  le Jean Bart va pouvoir continuer d’opérer au sein de la Marine nationale jusqu’à sa mise en retraite, pour le moment prévue au printemps 2021. Opérationnel depuis 1988, son sistership, le Cassard, tirera quant à lui sa révérence dès cette année, son retrait du service devant sauf impératif opérationnel intervenir au printemps.

Ces deux bâtiments seront remplacés par les frégates multi-missions à capacités de défense aérienne (FREMM DA) Alsace et Lorraine, en cours de construction chez Naval Group à Lorient.  La première devrait être mise à l’eau en avril et débuter ses essais en mer

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française