Défense
Le Jules Verne attendu en Afrique de l'ouest

Actualité

Le Jules Verne attendu en Afrique de l'ouest

Défense

Le bâtiment atelier polyvalent Jules Verne quittera Toulon mi-juillet pour rejoindre l'Afrique de l'ouest. Dans le cadre de la mission Corymbe (94), il remplacera l'aviso Brestois Enseigne de Vaisseau Le Hénaff. L'arrivée du BAP à Dakar est prévue le 23 juillet. Il devrait rester trois semaines dans le port sénégalais, où ses importantes capacités de réparation et de maintenance des matériels seront mises au service de la marine sénégalaise. Souvent appelé la « boite à outils » en Afrique, le Jules Verne réalisera ensuite une tournée des ports de la région, son retour à Toulon étant prévu début novembre.
Dans le cadre de la mission Corymbe, la France maintient en permanence un bâtiment dans la région du golfe de Guinée, un secteur où les intérêts français sont importants mais qui constitue aussi une région sensible en matière de narcotrafic et de piraterie.

Le Jules Verne est basé à Toulon (© JEAN-LOUIS VENNE)
Le Jules Verne est basé à Toulon (© JEAN-LOUIS VENNE)

Un bâtiment unique dans la marine

Le Jules Verne est un navire très atypique. Mis sur cale en 1969 à Brest, il devait initialement servir de transport de munitions sous le nom d'Achéron. Lancé en 1970, il restera durant trois ans à l'état de coque nue, jusqu'à ce que sa transformation en bâtiment atelier polyvalent soit décidée. Il entrera finalement en service en septembre 1976. Long de 151 mètres pour un déplacement de 10.250 tonnes en charge, le Jules Verne peut assurer le soutien prolongé d'une force de trois à six navires dans une zone dépourvue d'installations terrestres appropriées. Il restera d'ailleurs de nombreuses années basé à Djibouti, mettant ses capacités au service des unités déployées en océan Indien. Afin d'assurer l'entretien, la maintenance ou la réparation suite à des avaries de combat, le BAP dispose de 11 ateliers. Cinq de ces ateliers sont dédiés au charpentage, au gréement, à la tôlerie, à la chaudronnerie, à l'électricité, à la mécanique générale et à la mécanique de précision. Six autres ateliers sont spécialisés dans les équipements : armes, torpilles, transmissions, détection sous-marine, détection électromagnétique...
Très polyvalent, le navire peut également servir au ravitaillement. Il peut embarquer 300 tonnes de munitions, 1000 tonnes de gasoil, 120 m3 de carburéacteur et 400 m3 d'eau douce. Les manutentions lourdes sont réalisées au moyen de quatre grues d'une capacité de 12 tonnes.
Doté d'une vaste plateforme à l'arrière, il dispose d'un hangar pouvant abriter 2 hélicoptères. Le Jules Verne embarque également un petit hôpital. On y trouve un bloc opératoire, 16 lits d'hospitalisation et un caisson de décompression.
L'équipage comprend 267 marins, dont 132 affectés aux ateliers.

 Atelier sur le Jules Verne (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Atelier sur le Jules Verne (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Et après?

Initialement, le navire devait être retiré du service en 2012. Un éventuel prolongement est toutefois à l'étude. Pour l'heure, aucun programme de renouvellement de la flotte logistique n'a, en effet, été lancé. Il s'agit pourtant d'une composante indispensable pour tout déploiement durable. Qu'il s'agisse de pétroliers ravitailleurs ou de bâtiment de soutien, les unités sont vieillissantes. La Loire (1967), ultime bâtiment de soutien mobile encore en activité, devrait cesser son activité opérationnelle à la fin de l'année. Alors que le Jules Verne a 32 ans, côté pétroliers, la Meuse atteindra les 30 ans en 2010. Ses trois sisterships auront alors entre 27 et 20 ans. Diverses solutions sont à l'étude pour renouveler la flotte logistique, notamment une nouvelle série de bateaux polyvalents, à même d'embarquer des conteneurs. Dans ce cadre, la France pourrait se rapprocher du programme MARS de la Royal Navy.

 Atelier sur le Jules Verne (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Atelier sur le Jules Verne (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 Atelier sur le Jules Verne (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Atelier sur le Jules Verne (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 Atelier sur le Jules Verne (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Atelier sur le Jules Verne (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Jules Verne embarque des milliers de pièces détachées (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le Jules Verne embarque des milliers de pièces détachées (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 Le Jules Verne dispose d'un petit hôpital (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le Jules Verne dispose d'un petit hôpital (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 La plateforme hélico, d'une surface de 550 m² (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
La plateforme hélico, d'une surface de 550 m² (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 L'une des quatre grues  (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
L'une des quatre grues (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 La plage avant du Jules Verne (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
La plage avant du Jules Verne (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Jules Verne est basé à Toulon (© JEAN-LOUIS VENNE)
Le Jules Verne est basé à Toulon (© JEAN-LOUIS VENNE)

Le Jules Verne est basé à Toulon (© JEAN-LOUIS VENNE)
Le Jules Verne est basé à Toulon (© JEAN-LOUIS VENNE)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française