Défense
Le Jules Verne fait ses adieux à la flotte française

Actualité

Le Jules Verne fait ses adieux à la flotte française

Défense

Mis en service il y a 33 ans, le bâtiment atelier polyvalent Jules Verne a effectué, le 19 février, sa dernière sortie en mer. Le BAP a, notamment, accueilli ses anciens commandants, dont le premier d'entre-eux, François Jourdier, et une délégation de la ville de Nantes, marraine du bateau et cité natale de Jules Verne. Au cours de cette ultime sortie au large, le navire a été salué par les frégates Chevalier Paul et Guépratte, sans oublier les remorqueurs portuaires de Toulon, qui l'ont précédé à son retour en actionnant leurs lances à incendie.

Le Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)
Le Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)

Le Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)
Le Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)

Tir du canon de salut le 19 février (© : JEAN-LOUIS VENNE)
Tir du canon de salut le 19 février (© : JEAN-LOUIS VENNE)

Retour à Toulon, le 19 février (© : JEAN-LOUIS VENNE)
Retour à Toulon, le 19 février (© : JEAN-LOUIS VENNE)

En décembre dernier, le Jules Verne avait achevé son dernier déploiement, en Afrique, soit plus de 4 mois passés dans le Golfe de Guinée, de Dakar (Sénégal) à Pointe Noire (Congo). D'abord mis sur cale en 1969, à Brest, en tant que transport de munitions, ce navire, initialement baptisé Achéron, a finalement été achevé à partir de 1973 comme bâtiment atelier. Il devait alors pouvoir assurer le soutien d'une force navale de trois à six bâtiments opérant loin des bases métropolitaines et sans logistique terrestre. C'est, ainsi, que le Jules Verne sera déployé de nombreuses années en océan Indien, où il effectuera des opérations de maintenance à partir du port de Djibouti. Depuis 10 ans, il était stationné à Toulon. Ne suivant plus depuis longtemps les escadres, notamment en raison de sa vitesse réduite, il était régulièrement envoyé en Afrique dans le cadre de la mission Corymbe. Outre sa participation à cette mission de présence et de surveillance permanente dans le golfe de Guinée, le Jules Verne était très apprécié des pays visités, ses ateliers servant notamment à l'entretien des bâtiments des marines alliées dans la région.
Long de 150 mètres, le Jules Verne dispose de 11 ateliers. Cinq sont dédiés au charpentage, au gréement, à la tôlerie, à la chaudronnerie, à l'électricité, à la mécanique générale et à la mécanique de précision. Six autres ateliers sont spécialisés dans les équipements : armes, torpilles, transmissions, détection sous-marine, détection électromagnétique...

dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)
dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)

dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)
dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)

dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)
dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)

dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)
dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)

dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)
dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)

dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)
dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)

dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)
dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)

dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)
dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)

dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)
dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)

dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)
dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)

dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)
dans les ateliers du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)

Très polyvalent, le navire peut également servir au ravitaillement. Il peut embarquer 300 tonnes de munitions, 1000 tonnes de gasoil, 120 m3 de carburéacteur et 400 m3 d'eau douce. Les manutentions lourdes sont réalisées au moyen de quatre grues d'une capacité de 12 tonnes.
Doté d'une vaste plateforme à l'arrière, il dispose d'un hangar pouvant abriter 2 hélicoptères. Le Jules Verne embarque également un petit hôpital. On y trouve un bloc opératoire, 16 lits d'hospitalisation et un caisson de décompression.
L'équipage comprend 267 marins, dont 132 affectés aux ateliers. Après le désarmement du navire, les aeliers et leur personnels seront transférés à terre.

Les anciens commandants du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)
Les anciens commandants du Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)

Sur le Jules Verne le 19 février(© : JEAN-LOUIS VENNE)
Sur le Jules Verne le 19 février(© : JEAN-LOUIS VENNE)

Sur le Jules Verne le 19 février(© : JEAN-LOUIS VENNE)
Sur le Jules Verne le 19 février(© : JEAN-LOUIS VENNE)

Sur le Jules Verne le 19 février(© : JEAN-LOUIS VENNE)
Sur le Jules Verne le 19 février(© : JEAN-LOUIS VENNE)

Sur le Jules Verne le 19 février(© : JEAN-LOUIS VENNE)
Sur le Jules Verne le 19 février(© : JEAN-LOUIS VENNE)

Sur le Jules Verne le 19 février(© : JEAN-LOUIS VENNE)
Sur le Jules Verne le 19 février(© : JEAN-LOUIS VENNE)

Le Jules Verne à Toulon le 19 février(© : JEAN-LOUIS VENNE)
Le Jules Verne à Toulon le 19 février(© : JEAN-LOUIS VENNE)

Le Jules Verne à Toulon le 19 février(© : JEAN-LOUIS VENNE)
Le Jules Verne à Toulon le 19 février(© : JEAN-LOUIS VENNE)

Le Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)
Le Jules Verne (© : JEAN-LOUIS VENNE)

Marine nationale