Défense
Le L-CAT débarque pour la première fois un char Leclerc

Actualité

Le L-CAT débarque pour la première fois un char Leclerc

Défense

Un essai important a été réalisé fin mars avec le catamaran de débarquement conçu par CNIM (voir photos en fin d'article). A Toulon, le L-CAT a embarqué, pour la première fois, un char lourd Leclerc. L'engin, de plus de 50 tonnes en tenue de combat, a été débarqué sur un quai, via l'une des deux rampes du catamaran. A cette occasion, plusieurs dénivelés ont été testés, dont une pente assez forte gravie sans problème par le char de bataille français. « Les essais se sont très bien passés », se félicite-t-on chez CNIM, qui a remporté avec la France un contrat portant sur la réalisation d'une série d'Engins de débarquement amphibie rapide (EDA-R), dérivés du prototype L-CAT réalisé sur fonds propres et testé depuis fin 2008 à Toulon. Ces engins seront embarqués sur les bâtiments de projection et de commandement du type Mistral, à raison de deux catamarans par BPC. En dehors de l'Hexagone, CNIM fonde de grands espoirs dans la vente du concept à l'export. Il faut dire que les besoins sont importants, dans de nombreuses flottes, pour remplacer les vieux et lents chalands de débarquement dédiés aux opérations amphibies. « Les prospects sont nombreux et certains très enthousiastes. Le concept intéresse énormément et son adoption par la Marine nationale fait aujourd'hui référence ».

CNIM | Toute l'actualité navale du groupe français