Défense
Le Laplace part en mission hydrographique en Afrique

Fil info

Le Laplace part en mission hydrographique en Afrique

Défense

Le bâtiment hydrographique Laplace a quitté Brest le 17 mars 2015 pour une mission qui va le conduire à Cotonou (Bénin) et à Lomé (Togo). Son retour à Brest est programmé le 22 juin, soit après 98 jours de mission (57 jours sur zone hors transit). Il s'agira de la mission ZMAtO 2015.

Cette mission entre dans le cadre d'accords internationaux signés entre la France et ces pays au titre de la convention SOLAS (sauvegarde de la vie humaine en mer) de l’Organisation maritime internationale (OMI). Elle sera conduite par le SHOM avec les moyens du Laplace et des ses deux vedettes hydrographique Goéland et Guillemot.

Le détachement du SHOM à bord comprend 11 personnes et est dirigé par l'ingénieur hydrographe Yvan Lubac.

Les objectifs principaux sont le contrôle des profondeurs dans les ports de Cotonou et de Lomé ainsi que dans les zones de mouillage du port de Cotonou et du terminal minéralier de Kpémé (Togo). La mission ZMAtO 2015 fait suite à plusieurs missions déjà conduites par le SHOM avec les bâtiments hydrographiques Laplace (2002 et 2004) et La Pérouse (2006 et 2009 ) qui avaient permis l'élaboration d'une carte neuve de ces ports et de leurs approches. Elle permettra de renouveler la connaissance suite à d'importants travaux portuaires et de la compléter dans certaines zones pas encore contrôlées.

A noter qu'au cours de cette mission, les vedettes hydrographiques du Laplace mettront en œuvre un sondeur de nouvelle génération, le sondeur multifaisceau EM2040c fabriqué par la société Kongsberg. Ce sondeur permettra de travailler plus rapidement en donnant des mesures de profondeurs plus denses et plus précises. Des mesures de courants et de marées et des prélèvements de sédiments complèteront les mesures des profondeurs.

Communiqué du SHOM, mars 2015

 

 

Marine nationale