Marine Marchande
Le LPM de Nantes s’équipe d’un banc de formation frigorifique de nouvelle génération

Actualité

Le LPM de Nantes s’équipe d’un banc de formation frigorifique de nouvelle génération

Marine Marchande
Pêche

Alors que la règlementation sur les émissions polluantes continue de se durcir, les lycées professionnels maritimes (LPM) doivent adapter leur outil pédagogique pour former les futurs marins aux nouveaux équipements et techniques qu’ils auront à gérer sur les bateaux à bord desquels ils travailleront. Les évolutions touchent notamment la partie énergie/propulsion des navires, mais aussi les systèmes frigorifiques, dont les anciens modèles sont particulièrement nocifs pour la couche d’ozone et contribuent aux rejets de gaz à effet de serre. « Les systèmes frigorifiques traditionnels emploient des fluides qui font partie des plus polluants et participent beaucoup au réchauffement climatique. Heureusement, la technologie et la règlementation évoluent avec de nouveaux systèmes. D’ici 2030, les anciens fluides seront interdits en recharge. Nous devons donc nous adapter afin de former les jeunes, sur des outils modernes, à intervenir en mer sur les nouvelles installations et fluides », explique François-Marie Coatanlem, directeur par intérim du LPM Jacques Cassard de Nantes.

Premier lycée français équipé

Dans cette perspective, l’établissement vient de s’équiper d’un tout nouveau banc pédagogique frigorifique. Cette installation fonctionne avec un nouveau gaz de substitution, le R290 (propane), qui respecte le règlement européen F-gaz sur les gaz à effet de serre fluorés. Le R290 remplace les traditionnels fluides frigorigènes beaucoup plus polluants encore présents sur de nombreuses installations mais qui vont donc tendre