Marine Marchande
Le Marion Dufresne au secours d’un skipper du Vendée Globe

Actualité

Le Marion Dufresne au secours d’un skipper du Vendée Globe

Marine Marchande

Heureusement qu’il était dans ce coin des quarantièmes sud, où presqu’aucun navire ne croise jamais. Dans la journée d’hier, le Marion Dufresne, navire ravitailleur des Terres Australes et Antarctiques Françaises, a reçu un appel du CROSS Gris-Nez lui demandant de se dérouter pour porter secours à Kito de Pavant, engagé dans le Vendée Globe avec son IMOCA 60 pieds Bastide Otio.

Le skipper a subi une avarie majeure après être entré en collision avec un objet flottant non identifié dans la matinée, alors qu’il se trouvait à 110 milles au nord de l’archipel des Crozet. Le choc a été particulièrement violent. « Le palier arrière de la quille a été arraché. La quille pend sous le bateau simplement tenue par le vérin de quille qui est en train de cisailler la coque... Le puits de quille est arraché, il y a une grosse voie d'eau à ce niveau mais contenue pour le moment au compartiment moteur. Actuellement il y a 40 nœuds de vent et 5 à 6 mètres de creux sur zone. Le bateau est arrêté. J’ai affalé la grand-voile pour que ça gîte moins. La situation est stabilisée pour le moment. Le matériel de survie est à côté de moi. Il va falloir venir me chercher », disait le skipper après la collision.

 

Kito de Pavant lors de sa vacation d'hier matin (DROITS RESERVES)

Kito de Pavant lors de sa vacation d'hier matin (DROITS RESERVES)

 

La direction de course du Vendée Globe a alors alerté le CROSS Griz Nez, compétent pour la coordination des secours aux navires français dans le monde entier. Celui-ci a rapidement pris contact avec le Marion Dufresne, qui se trouvait à 110 milles dans le Nord du voilier. Le navire a appareillé il y a quelques jours de La Réunion pour OP3, la troisième opération annuelle de ravitaillement des archipels subantarctiques de Crozet, Kerguelen et Saint-Paul-et-Amsterdam.

 

Arrivée sur zone du Marion Dufresne en début de soirée hier (CAPTURE d'ECRAN - WINDY TRACKER)

Arrivée sur zone du Marion Dufresne en début de soirée hier (CAPTURE d'ECRAN - WINDY TRACKER)

 

Dès l’alerte reçue, l’équipage a immédiatement modifié la route pour venir au plus vite au secours du naufragé. Dans des conditions de mer difficiles, il a rallié le voilier en une dizaine d’heures. Arrivé sur place dans la soirée, il a attendu le levé du jour pour entreprendre la récupération Kito de Pavant, menée avec succès par un Zodiac dans des conditions très musclées. 

Ce n’est pas la première fois que le Marion vient à l’aide d’un skipper du Vendée Globe. En 2008, il avait déjà aidé Bernard Stamm en détresse près de Kerguelen. En dehors des navires de l'administration des TAAF, des frégates de la Marine nationale en patrouille et des bateaux pêchant la légine, personne ne fréquente ces eaux du sud de l'Océan Indien. De même aucun aéronef n'a l'autonomie suffisante pour effectuer des recherches dans cet immense espace éloigné de tout moyen de sauvetage.

Deux autres skippers du Vendée Globe, Sébastien Josse (Edmond de Rotschild) et Romain Attanasio (Famille Mary-Etamine du Lys) sont également en difficultés dans la zone. Le premier fait le dos rond dans une dépression très au sud avec un foil ayant subi des gros dégâts, le deuxième fait route vers le Cap avec deux safrans endommagés.

TAAF | Actualité de l'espace maritime austral et antarctique