Marine Marchande
Le Marion Dufresne va quitter l’IPEV pour l’Ifremer
ABONNÉS

Actualité

Le Marion Dufresne va quitter l’IPEV pour l’Ifremer

Marine Marchande

C’est l'une des conséquences attendues de la création de la flotte océanographique française (FOF), future structure unifiée de gestion des navires scientifiques tricolores dont les modalités de mise en place viennent d’être approuvées par Thierry Mandon, le secrétaire d’Etat à la Recherche et à l’Enseignement supérieur. Le Marion Dufresne, plus grand navire océanographique français, devrait, à compter de 2018, voir sa programmation scientifique assurée par une structure dédiée à la FOF, adossée à l’Ifremer. Il va donc quitter le giron de l’Institut Polaire Paul-Emile Victor (IPEV) qui le sous-affrétait à l’administration des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), propriétaire du navire, pour le mettre à disposition de missions de recherche.

Une collaboration historique entre les TAAF et l’IPEV

Cette collaboration, unique dans le paysage océanographique français, s’explique par la mission de logistique effectuée historiquement par l’IPEV dans les îles subantarctiques et en Antarctique. Les deux institutions se connaissant bien, elles ont assez logiquement choisi de « partager » l’utilisation du Marion Dufresne, les TAAF conservant 120 jours par an pour les opérations de ravitaillement des archipels subantarctiques (Crozet, Kerguelen, Saint-Paul-et-Amsterdam). L’IPEV a, au long de ces années, mis en place une équipe spécialisée et développé un

TAAF | Actualité de l'espace maritime austral et antarctique CMA CGM | Toute l'actualité de l'armateur français IFREMER | Actualité de l'institut de recherche marine