Offshore
Le mastodonte Pioneering Spirit se prépare à entrer en action

Actualité

Le mastodonte Pioneering Spirit se prépare à entrer en action

Offshore

Les superlatifs ne suffisent plus pour qualifier le mastodonte au mouillage devant le terminal Maasvlakte 2 à Rotterdam. 900.000 tonnes, 382 mètres de long pour 124 mètres de large, le Pioneering Spirit (ex-Pieter Schelte) de la compagnie suisse Allseas est le plus grand navire du monde. Arrivé en janvier dans le port néerlandais, il est actuellement en cours d’armement et devrait prendre la mer dans les mois à venir pour rejoindre le champ Brent de Shell, en mer du Nord. Il entreprendra alors la déconstruction des vieilles installations, une des missions principales pour lesquelles il a été pensé. Le Pioneering Spirit devrait ensuite mettre le cap sur la Norvège puisqu’il a décroché un contrat d’installation avec Statoil pour le tout nouveau champ gazier de Johan Sverdrup.

 

(KOTUG)

(KOTUG)

(KOTUG)

(KOTUG)

(MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

(MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

(MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

(MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

 

Une idée vieille de 25 ans

Son design unique de catamaran géant est le fruit d'une réflexion de 25 ans au sein de la compagnie. En 1987, le concept reposait sur la jumboïsation latérale de deux coques de VLCC (very large crude carriers - pétroliers géants). Au fil des années, les architectes imaginent la pose de différents moyens de levage, d'abord positionnés entre les deux coques, puis sur le côté, puis sur l'arrière du navire. En mars 2007, les premiers équipements d'énergie et de propulsion sont commandés. En 2008, c'est au tour de l'acier pour les équipements de levage. Le design de la coque, étudié par Deltamarin, est terminé en 2010, le chantier sud-coréen DSME est choisi à ce moment-là.

 

(MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

(MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

(MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

(MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

 

Les plus grosses capacités de levage au monde

Deux immenses grues placées à l'arrière auront des capacités de levage inégalées jusqu'ici, puisqu'elles peuvent manutentionner des éléments de plateforme jusqu'à 48.000 tonnes et des jackets pouvant peser 25.000 tonnes. Une grande avancée selon Allseas, puisque ces capacités vont permettre de réduire considérablement les opérations de travaux offshore dans la mesure où des éléments préfabriqués à terre pourront être posés en une seule fois. Même raisonnement pour la déconstruction, les éléments enlevés gardant leur intégrité et donc davantage de valeur pour une éventuelle revente. Le Pioneering Spirit sera par ailleurs le plus gros navire poseur d'ombilicaux au monde, puisqu'il aura une capacité de tension de 2000 tonnes, deux fois celle du plus gros navire actuel, le Allseas Solitaire. Le « PS », comme le milieu portuaire et offshore l’appelle désormais, dispose de 8 groupes électrogènes qui délivreront 95 MW et alimenteront les 13 propulseurs azimutaux Rolls-Royce, permettant à la fois un système de positionnement dynamique et une vitesse de transit de 14 noeuds. Il pourra loger 571 personnes.

 

(MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

(MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

 

Kotug décroche le contrat de remorquage de la barge

Pour la logistique des éléments de plateforme, le PS dispose d’une barge, l’Iron Lady 1, de 200 mètres de long et 58 mètres de large. Celle-ci viendra se positionner entre les deux coques arrière du navire pour la manutention des pièces qu’elle sera amenée à transporter. C’est le groupe néerlandais de remorquage Kotug qui a décroché un contrat de 5 ans pour la manutention de la barge. Les premiers essais en mer entre le Pioneering Spirit et la barge Iron Lady devraient se dérouler bientôt dans un fjord norvégien.

 

Les remorqueurs portuaires Kotug assistent le PS à son arrivée à Rotterdam en janvier (KOTUG)

Les remorqueurs portuaires Kotug assistent le PS à son arrivée à Rotterdam en janvier (KOTUG)

Le PS franchit les passes de Maasvlakte 2 à son arrivée en janvier (KOTUG)

Le PS franchit les passes de Maasvlakte 2 à son arrivée en janvier (KOTUG)

port de Rotterdam Offshore