Marine Marchande
Le méthanier Provalys dégaze à Montoir avant un probable passage au bassin

Actualité

Le méthanier Provalys dégaze à Montoir avant un probable passage au bassin

Marine Marchande

C'est finalement hier après-midi, remorqué par l'Abeille Languedoc et le Croisic, que le méthanier Provalys a rejoint le terminal GDF de Montoir-de-Bretagne. Le grand navire de 290 mètres, capable de transporter 154.500 m3 de gaz naturel liquéfié, a été victime, dans la nuit de vendredi à samedi, d'un problème sur un pallier de ligne d'arbres. Faisant route vers l'Algérie après avoir déchargé sa cargaison de GNL à Montoir, il avait été contraint de rebrousser chemin en pleine tempête. Les conditions météorologiques étant très difficiles, avec des creux de 5 mètres et des rafales de vent à 140 km/h dans le golfe de Gascogne, la préfecture maritime de l'Atlantique avait dépêché auprès de lui le remorqueur d'intervention Abeille Languedoc, qui l'a suivi jusque dans l'estuaire de la Loire. Arrivé par ses propres moyens au large de Saint-Nazaire, le méthanier a, finalement, été pris en remorque par la Languedoc (sur l'avant) et par le Croisic (sur l'arrière), deux autres remorqueurs portuaires étant aussi mobilisés.

L'arrivé du Provalys, hier après-midi (© : GILBERT CAILLER)
L'arrivé du Provalys, hier après-midi (© : GILBERT CAILLER)

L'arrivé du Provalys, hier après-midi (© : GILBERT CAILLER)
L'arrivé du Provalys, hier après-midi (© : GILBERT CAILLER)

Le convoi s'est ainsi engagé dans le chenal à une grosse dizaine de noeuds, l'accostage intervenant avant la tombée du jour. « Le bateau était en parfait état de fonctionnement et, s'il n'y avait pas eu les remorqueurs, il se serait débrouillé tout seul. C'était une simple mesure de sécurité », assure une source, qui a participé à la manoeuvre.
N'ayant pas rejoint le port algérien de Bethouia pour y prendre sa cargaison de GNL, le Provalys est rentré « à vide » sur Saint-Nazaire. Toutefois, ce type de navire embarque toujours un fond de cuves, soit dans ce cas environ 4000 m3. Il doit donc faire l'objet d'un « dégazage » au terminal méthanier avant un probable passage en cale sèche, destiné à traiter son problème de ligne d'arbres. Les travaux devraient être effectués sous la supervision des chantiers nazairiens, qui ont livré le Provalys à Gaz de France en novembre 2006.

La rédaction de Mer et Marine tient à remercier Gilbert Cailler pour nous avoir transmis les images de l'arrivée du Provalys. Passionné de navires, ce dernier dispose sur le site marine-marchande.net d'un album photos contenant de superbes clichés des bateaux entrant et sortant du port de Nantes Saint-Nazaire (VOIR L'ALBUM).

L'arrivé du Provalys, hier après-midi (© : GILBERT CAILLER)
L'arrivé du Provalys, hier après-midi (© : GILBERT CAILLER)

L'Abeille Languedoc dans la Loire (© : GILBERT CAILLER)
L'Abeille Languedoc dans la Loire (© : GILBERT CAILLER)

Engie | Toute l'actualité maritime du géant de l'énergie