Défense
Le Mistral met le cap sur les Etats-Unis

Actualité

Le Mistral met le cap sur les Etats-Unis

Défense

Le bâtiment de projection et de commandement Mistral a appareillé hier soir de Toulon pour participer aux plus grandes manoeuvres amphibies organisées ces 10 dernières années. Baptisé Bold Alligator, cet exercice conjoint de l'US Navy et de l'US Marine Corps se déroulera du 24 janvier au 13 février sur la côte Est des Etats-Unis. L'action débutera au large de la Caroline du Nord, puis se poursuivra avec un débarquement une plage de Camp Lejeune, vaste zone d'entraînement militaire de l'USMC. Pour l'occasion, la marine américaine alignera le porte-avions USS Enterprise, ainsi que quatre porte-hélicoptères d'assaut et transports de chalands de débarquement, accompagnés de leur escorte, de ravitailleurs et de chasseurs de mines. Les forces d'assaut comprendront, quant à elles, 2000 hommes du corps des Marines.



Ouvert pour la première fois aux partenaires internationaux, Bold Alligator 2012 verra une forte implication des capacités militaires françaises dans le domaine amphibie. Le BPC Mistral a, ainsi, fait le plein d'hommes, de matériel et de véhicules. En plus de son équipage, composé de 180 marins, le bâtiment embarque, en effet, un état-major de 50 personnes armé par la cellule amphibie de la Force aéromaritime française de réaction rapide (FRMARFOR), ainsi qu'un groupe tactique de l'armée de Terre. Fort de 370 hommes, ce dernier sera principalement composé d'éléments du 21ème Régiment d'infanterie de marine (Rima) et d'autres unités de la 6ème Brigade légère blindée. En tout, 83 véhicules sont présents à bord, soit 3 chars AMX10 RC, 22 véhicules de l'avant blindés (VAB), 20 véhicules blindés légers (VBL), une dizaine de petits véhicules (PVP et P4), une vingtaine de camions de transport (TRM et GBC), ainsi qu'un engin du génie d'aménagement (EGAME). S'y ajoute un détachement de l'Aviation Légère de l'Armée de Terre (ALAT), fort de deux hélicoptères de combat Gazelle et quatre hélicoptères de manoeuvre Puma.

Hier, sur le Mistral  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Hier, sur le Mistral (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Hier, sur le Mistral  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Hier, sur le Mistral (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le garage du Mistral  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le garage du Mistral (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le garage du Mistral  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le garage du Mistral (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le garage du Mistral  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le garage du Mistral (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le garage du Mistral  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le garage du Mistral (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le garage du Mistral  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le garage du Mistral (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le garage du Mistral  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le garage du Mistral (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Camion, VAB et PVP  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Camion, VAB et PVP (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

AMX10 RC  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
AMX10 RC (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

AMX10 RC  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
AMX10 RC (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

AMX10 RC  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
AMX10 RC (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

VBL  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
VBL (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

VBL  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
VBL (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

PVP  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
PVP (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Gazelle  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Gazelle (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Puma  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Puma (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

La France sera le principal participant étranger à Bold Alligator, auquel participeront également les Pays-Bas avec une centaine de fusiliers-marins et la Grande-Bretagne avec 100 Royal Marines et des officiers intégrés aux états-majors américains. D'autres pays, comme l'Italie, le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande enverront, pour leur part, des observateurs. « L'envergure de Bold Alligator 2012 traduit l'importance de la coopération internationale et de l'interopérabilité dans la résolution des crises actuelles. La participation active de la France démontre quant à elle la capacité à s'insérer de façon autonome à une opération alliée de grande ampleur et l'intérêt de la marine et de l'armée de terre de développer ensemble les savoir-faire amphibies à l'éclairage des engagements actuels. Elle fait aussi la démonstration des excellents liens de coopération entre les deux pays », souligne la Marine nationale.

Le BPC Mistral (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le BPC Mistral (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

S'intégrer à l'armada américaine

L'objectif principal de Bold Alligator est de revitaliser le savoir-faire de l'USMC dans les opérations de projection de forces à partir de la mer, qu'il partage avec l'US Navy. Ces dernières années, les Marines américains ont, en effet, été essentiellement engagés sur des théâtres purement terrestres, comme l'Irak et l'Afghanistan. L'Expeditionary Task Group (ESG) 2, ainsi que la 2nd Marine Expeditionary Brigade (MEB) vont donc oeuvrer de concert, durant quinze jours, de manière à planifier et exécuter, en simulation et dans la réalité, un assaut amphibie massif dans un milieu où résident des menaces aériennes, maritimes et sous-marines. Pour la France, qui dispose avec la Grande-Bretagne des plus importantes capacités amphibies en Europe, cette participation à Bold Alligator est une occasion unique d'évoluer au coeur de l'armada américaine. Bâtiment récent, livré en 2006, le Mistral dispose de tous les moyens nécessaires, notamment en termes de communications et de liaisons de données, pour s'intégrer aux corps expéditionnaires américains. Ses importantes capacités amphibies et aériennes, ainsi que ses vastes infrastructures dédiées au commandement et aux soins médicaux devraient être appréciées. Au cours de l'exercice, le BPC devrait notamment embarquer un aéroglisseur de débarquement américain du type LCAC, ainsi que des hélicoptères lourds de type Super Stallion. On notera que le Mistral fera escale à Madère sur le chemin des Etats-Unis, du 13 au 16 janvier, ainsi qu'aux Açores (21 au 23 février) durant le transit retour, qui devrait le conduire à retrouver Toulon le 29 février.

L'EDA-R  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'EDA-R (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Première sortie internationale pour l'EDA-R

Bold Alligator va également être l'occasion, pour la Marine nationale, de déployer pour la première fois son nouvel engin de débarquement amphibie rapide. A l'issue de nombreux essais ces derniers jours, il a en effet été décidé, hier soir, d'embarquer sur le Mistral l'EDA-R 1, qui a obtenu les qualifications nécessaires. En compagnie de deux chalands de transport de matériel (CTM), le catamaran évoluera dans différentes configurations, permettant à la flottille amphibie de poursuivre la vérification de ses capacités militaires. Cette participation à Bold Alligator constitue également pour son concepteur, le groupe CNIM, une superbe opportunité de présenter son concept aux militaires américains. Car, il ne faut pas l'oublier, l'US Navy est actuellement en pleine réflexion pour renouveler son parc de LCAC avec des engins plus robustes et moins gourmands en carburant. A ce titre, même si les Américains ont travaillé pour l'heure sur des projets de nouveaux engins sur coussins d'air, l'EDA-R pourrait constituer une solution intéressante, offrant des capacités voisines du LCAC pour un coût d'achat, de fonctionnement et de maintenance bien plus intéressant. En période de fortes économies budgétaires, même aux Etats-Unis, cet argument pourrait faire mouche.

L'EDA-R dans le radier du Mistral  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'EDA-R dans le radier du Mistral (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

L'EDA-R dans le radier du Mistral  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'EDA-R dans le radier du Mistral (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

L'EDA-R dans le radier du Mistral  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'EDA-R dans le radier du Mistral (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

L'EDA-R dans le radier du Mistral  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'EDA-R dans le radier du Mistral (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

L'EDA-R dans le radier du Mistral  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'EDA-R dans le radier du Mistral (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

L'EDA-R dans le radier du Mistral  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'EDA-R dans le radier du Mistral (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française