Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Le Moskva en mission de défense aérienne au large de Lattaquié

Défense

En réponse à la destruction de l’un de ses bombardiers Su-24 par des chasseurs F-16 turcs, la Russie a décidé de placer en position défensive le croiseur lance-missiles Moskva, qui évolue en Méditerranée depuis le début de l’intervention russe en Syrie. Le bâtiment « a été dépêché vers un nouvel emplacement, au large de Lattaquié » a indiqué mardi le ministre russe de la Défense, qui a ajouté que le Moskva est « prêt à détruire toutes les cibles aériennes présentant une menace potentielle pour notre aviation ».

Pour mémoire, Lattaquié est situé au nord-ouest de la Syrie, non loin de la frontière turque. On trouve à proximité la base aérienne d’Hmeymim, d’où opèrent les avions russes et dont les défenses antiaériennes vont être sérieusement renforcées. Moscou a, en effet, annoncé le déploiement sur place du nouveau système sol-air S-400 Triumph, capable de détruite des cibles dans un rayon de 400 kilomètres, c’est-à-dire au-delà de la frontière turco-syrienne.

Le Moskva, quant à lui, est le bâtiment amiral de la flotte de la mer Noire et l’un des plus puissants bateaux militaires de la région. Mis en service en 1982, ce croiseur de 186 mètres de long et 11.500 tonnes de déplacement en charge est doté de solides moyens de surveillance et dispose d’un armement impressionnant. Il peut mettre en œuvre 16 missiles antinavire SS-N-12 à charge conventionnelle ou nucléaire dont la portée est de 550 kilomètres. S’y ajoutent 8 systèmes surface-air SA-N-6, soit 64 missiles antiaériens capables de traiter des cibles dans un rayon d'une centaine de kilomètres, 2 systèmes surface-air à très courte portée SA-N-4 (40 missiles), une tourelle double de 130mm, 6 canons multitubes de 30mm, deux lance-roquettes et 10 tubes lance-torpilles. Armé par près de 500 marins et pouvant atteindre la vitesse de 32 nœuds, le Moskva embarque un hélicoptère Helix.  

En dehors du Moskva, la marine russe compterait en Méditerranée deux frégates, une corvette et d'autres bâtiments, auxquels s'ajoute la flottille de la Caspienne, avec en particulier la frégate Daghestan et trois nouvelles corvettes du type Buyan-M, à partir desquelles les nouveaux missiles de croisière Kalibr-NK ont été tirés pour la première fois le 7 octobre, détruisant leurs cibles en Syrie à une distance d'environ 1500 kilomètres. 

Marine russe