Croisières et Voyages
Le MSC Splendida arrive à Marseille pour y débarquer plus de 1700 passagers

Actualité

Le MSC Splendida arrive à Marseille pour y débarquer plus de 1700 passagers

Croisières et Voyages
Vie Portuaire

Selon nos informations, le port de Marseille va accueillir ce mardi matin un nouveau paquebot devant débarquer ses passagers avant d’être temporairement désarmé. Il s’agit du MSC Splendida, navire de 333 mètres, 138.000 GT de jauge et 1637 cabines livré en 2009 par les chantiers de Saint-Nazaire à la compagnie italo-suisse MSC Cruises. Parti de Dubaï le 11 mars avec à son bord 1721 passagers et 1117 membres d’équipage, le paquebot a rejoint l’Europe sans escale.

Pas de suspicion de coronavirus à bord

Contrairement au Costa Luminosa arrivé jeudi dernier à Marseille avec des personnes atteintes du Covid-19, la condition sanitaire du MSC Splendida est nominale, aucune suspicion de coronavirus n’étant annoncée. La situation du navire et de ses occupants est d’autant plus rassurante qu’ils achèvent de fait une période quatorzaine depuis leur départ de Dubaï. Cela fut probablement un élément important dans le fait que la France accepte l’accueil de ce navire.

Il n’empêche évidemment que les services de santé effectueront un contrôle avant que le débarquement puisse débuter. Des protocoles très stricts ont été mis en place entre les autorités françaises et MSC Cruises, qui prend en charge le rapatriement de ses clients au plus près de leur domicile, dont une centaine de citoyens français. Pour les passagers d’autres nationalités présents à bord du MSC Splendida, les ressortissants européens seront ramenés chez eux, apparemment essentiellement au moyen de dizaines de cars affrétés et qui rouleront partiellement à vide afin de préserver des distances de sécurité entre les voyageurs. Pour d’autres, des rapatriements aériens sont prévus. C’est le cas de près de 300 Australiens, pour lesquels un retour par avion a été sécurisé entre Marseille et l’Australie, via le Royaume-Uni.

Le MSC Fantasia a pu débarquer à Lisbonne

Après l’arrivée dimanche à Lisbonne du MSC Fantasia, qui après avoir traversé l’Atlantique via les Canaries a pu débarquer dans la capitale portugaise environ 1300 passagers (dont une soixantaine de Français qui devraient rentrer ce jour à Paris par avion), le MSC Splendida est l’un des derniers paquebots de l’armateur italo-suisse à avoir encore des passagers à son bord.  

Plus de 700 Français encore à bord du MSC Magnifica

Une fois cette opération terminée, le dernier dossier majeur à régler pour l’armateur sera le rapatriement des passagers du MSC Magnifica, qui a débuté en janvier une croisière autour du monde et traversait l’océan Pacifique en direction de l’Océanie quand la crise du coronavirus a éclaté en Chine. Il était ces derniers jours en Australie, où les passagers (plus de 2000 à bord, dont pas moins de 730 Français) se sont vus proposer des solutions aériennes pour rentrer chez eux. Mais la plupart a, semble-t-il, préféré rester à bord même si le paquebot ne fera plus d’escale touristique lors de son retour vers l’Europe. A ce stade, une solution a apparemment été trouvée avec les autorités émiraties. Celles-ci acceptent aujourd’hui que le MSC Magnifica, qui va partir du port australien de Perth, s’arrête à Dubaï, où il est attendu le 5 avril. De là, les passagers, notamment les Français, doivent être rapatriés par avion vers Paris. Une solution qui parait aujourd’hui sécurisée mais sur laquelle il convient d’être prudent, les semaines qui viennent de s’écouler ayant montré que les autorités de nombreux pays, en fonction de l’évolution de la situation, pouvaient changer d’avis du jour au lendemain.

Un casse-tête inédit pour les compagnies

C’est d’ailleurs ce qui complexifie énormément le travail des opérateurs de tourisme, qui doivent composer avec un nombre inédit de contraintes, en particulier les fermetures de ports et de frontières, ainsi qu’une réduction drastique des liaisons aériennes à travers le monde.

Quoiqu’il en soit, le MSC Magnifica a pour lui, comme le MSC Fantasia et le MSC Splendida, de ne pas avoir de malade ou suspicion de Covid-19 à son bord.

A ce jour, on a eu connaissance d’un seul cas de coronavirus sur un paquebot de MSC Cruises. C’était il y a deux semaines à bord du MSC Opera, qui est arrivé le 10 mars dans le port italien de Gênes, où ses passagers (dont 350 Français) ont été débarqués.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs. 

 

Port de Marseille MSC Cruises