Marine Marchande
Le voilier Grain de Sail de retour à Saint-Malo

Actualité

Le voilier Grain de Sail de retour à Saint-Malo

Marine Marchande

Parti de Saint-Malo le 18 novembre pour livrer du vin bio à New York, le navire cargo morlaisien Grain de Sail était de retour au port malouin ce jeudi 25 février. L’équipage se prépare déjà pour une nouvelle traversée, le 15 avril.

Du vin bio et du matériel humanitaire au départ et du cacao au retour. Grain de Sail, après avoir traversé l’Atlantique, a rejoint Saint-Malo jeudi 25 février, à l’aube après une escala nazaréenne. Le voilier-cargo a ramené 33 tonnes de cacao de la République Dominicaine et du Pérou.

La brasserie Da Bep Lec’h de Saint-Martin-des-Champs (29) a perdu son pari. Elle a dû livrer une centaine de bouteilles de bière pour n’avoir pas su deviner le nombre de gallons de gazole qu’il resterait dans les soutes du voilier en touchant New York. Ce qui a beaucoup amusé Loïc Briand. Un capitaine heureux de sa double traversée atlantique. « On a fait des pointes à 22 nœuds de vitesse avec un vent soufflant à 60 nœuds, se souvient le marin de Saint-Cast. Le bateau de 24 m est très marin et on s’est toujours senti en sécurité. Même avec 60° de gîte ».

Aventure collective

Olivier Barreau était à Saint-Malo ce jeudi pour accueillir l’équipage. « Des amis, corrige le fondateur de la chocolaterie. Le bateau a fait son job avec une équipe qui s’est bien entendue avec lui. Le personnel de l’entreprises, les clients : on a vécu ensemble l’aventure ».

Faustine Langevin, second, était aussi heureuse de l’expérience : « C’est riche, confie l’officier de marine marchande de La Richardais. A la fois au niveau humain et en connaissances marines. Cela demande aussi des sacrifices, mais ça valait le coup ».

La flotte s’agrandit

Les projets ne restent pas en rade chez Grain de Sail : une chocolaterie doit voir le jour à Dunkerque en 2023 et Bordeaux en 2025. Parallèlement, l’entreprise a lancé la construction d’un second bateau pouvant charger 350 tonnes. Il devrait être opérationnel en 2023. Un troisième suivra.

Avant un nouveau départ le 15 avril, Grain de Sail devra passer par 700 heures de travaux de maintenance.

Un article de la rédaction du Télégramme