Marine Marchande
Le navire sismique turc Oruc Reis est revenu à quai

Actualité

Le navire sismique turc Oruc Reis est revenu à quai

Marine Marchande

Certains veulent y voir un signe de détente entre la Grèce et la Turquie : le navire sismique Oruc Reis, qui menait depuis août une campagne de prospection gazière lourdement escorté par la marine turque, est revenu à quai à Antalya. Le gouvernement turc a d’ores et déjà prévenu que cette escale n’était pas de longue durée et qu’il y aurait des « allers-retours » entre la côte turque et la zone de prospection qui se trouve à proximité immédiate de l’île grecque de Kastellorizo. Pour mémoire, les frontières maritimes de la zone posent, et ce depuis des décennies, des problèmes géo-diplomatiques, liés à la fois à l’héritage historique et à la situation de Chypre, entre la Grèce et la Turquie. La découverte récente d’importantes ressources gazières dans la zone n’a fait qu’exacerber ces tensions.

Alors qu’une solution diplomatique est actuellement activement cherchée, en particulier par Berlin et au sein de l’OTAN dont les deux pays font partie, Paris a manifesté son soutien à Athènes, en déployant notamment, il y a quelques semaines, des moyens de la Marine nationale et de l'armée de l'Air aux côtés des marines grecque, italienne et chypriote. Le gouvernement grec vient par ailleurs d’annoncer sa volonté d'acquérir 18 avions Rafale.

- Voir notre article détaillé sur l'Oruc Reis

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.