Histoire Navale
Le Norway est arrivé au large de l'Inde

Actualité

Le Norway est arrivé au large de l'Inde

Histoire Navale

Le Blue Lady, ex-Norway, est arrivé en fin de semaine dernière au large des côtes indiennes, ont rapporté des sources à Alang. C’est sur les plages de l’état du Gujarat que le navire doit être découpé. Racheté par un ferrailleur indien pour 16.5 millions de dollars, l’ancien paquebot France a été pris en charge, dans le détroit de Malacca, par deux remorqueurs de Dubaï, les Seaways-5 et Intersurf. Repéré le 21 mai au sud ouest de l’Inde par l’équipage du porte-conteneurs Maersk Durham, le convoi n’a pas encore reçu l’autorisation de pénétrer dans les eaux territoriales indiennes. Les autorités du pays ont demandé la création d’une commission d’experts chargée de déterminer les éventuels risques sanitaires encourus par les ouvriers des chantiers de démolition. Selon les associations écologistes, la coque du Norway contiendrait, en effet, près de 1000 tonnes d’amiante. Le refus d’accueillir le navire sur les plages d’Alang est jugé paradoxal par de nombreux observateurs, l’Inde ayant accepté l’échouement de dizaines de navires désarmés et non dépollués sur ses plages ces derniers mois. Selon l’association française Robin des Bois, qui s’appuie sur des sources spécialisées, depuis le début de l’année, « il s’avère que 90 unités ont rejoint principalement l’Inde et le Bangladesh sans aucune dépollution préalable. Parmi ces 90 navires, 43 appartiennent à des armateurs européens, dont 23 à des armateurs grecs ».

Vendu en 1979 à l’armement norvégien Klosters, L’ex-France, lancé le 13 mai 1960 à Saint-Nazaire, a été désarmé suite à l’explosion d’une chaudière, en mai 2003. Après deux ans d’inactivité, il a quitté Bremerhaven, en Allemagne, le 23 mai 2005 pour arriver à Port Kelang le 10 août suivant. Faute d’acheteurs crédibles et interdisant toute exploitation commerciale dans les Caraïbes et en Asie, Star Cruises a finalement décidé cet hiver de vendre le transatlantique à la démolition. La cession a été réalisée après l'évacuation des derniers objets de valeur présents à bord. Mobilier et décorations devraient être réinstallés sur les prochains paquebots de Norwgian Cruise Line, filiale de Star Cruises qui opérait le SS Norway jusqu'à son désarmement.
_____________________________________

Voir la fiche technique du SS Norway

Norway, l'ex-paquebot France