Disp POPIN non abonne!
Vie Portuaire
Le Norwegian Epic en cale sèche à Brest

Actualité

Le Norwegian Epic en cale sèche à Brest

Vie Portuaire

C’est le plus gros paquebot accueilli jusqu’ici à Brest. Dimanche, à la mi-journée, le Norwegian Epic, de la compagnie américaine NCL, a pointé son étrave à la pointe Finistère sous un soleil éblouissant. Une visite qui n’intervient pas dans le cadre d’une escale mais d’un arrêt technique. Pour la première fois depuis sa livraison il y a cinq ans par les chantiers STX France de Saint-Nazaire, le navire passe en effet en cale sèche. Jusqu’au 17 octobre, d’importants travaux seront réalisés, tant sur le plan technique qu’en matière de réfection des espaces publics. Un millier de personnes devrait être mobilisées pour ce chantier d'envergure, le plus important du genre mené par Damen Shiprepair Brest. 

 

Le Norwegian Epic à Brest (© : MICHEL FLOCH)

Le Norwegian Epic à Brest (© : MICHEL FLOCH)

Le Norwegian Epic à Brest (© : MICHEL FLOCH)

Le Norwegian Epic à Brest (© : MICHEL FLOCH)

Le Norwegian Epic à Brest (© : MICHEL FLOCH)

Le Norwegian Epic à Brest (© : MICHEL FLOCH)

 

Avec ses 329 mètres de long et ses 40 mètres de large, le Norwegian Epic n’est pas le plus grand paquebot venu jusqu’ici à Brest. Ce record demeure détenu par le célèbre Queen Mary 2 de la compagnie britannique Cunard, un autre géant des mers réalisé à Saint-Nazaire, d’où il est sorti en décembre 2003. Le navire de NCL est, toutefois, légèrement plus gros, avec une jauge de 155.800 GT, contre 148.500 pour le QM2. Et sa capacité est nettement plus élevée puisque le Norwegian Epic compte 2109 cabines et suites contre 1310 sur le Queen Mary 2.

 

Le Queen Mary 2 à Brest (© : MICHEL FLOCH)

Le Queen Mary 2 à Brest (© : MICHEL FLOCH)

 

Livré en juin 2010 par STX France, le Norwegian Epic était initialement exploité dans les Caraïbes. Puis, en 2012, il a commencé à passer ses étés en Méditerranée avant de se positionner à l’année au départ de Barcelone. Il retrouvera cependant les Caraïbes pour la saison hivernale en novembre 2016. Avant cela, le navire va poursuivre son aventure européenne. Après sa remise à neuf à Brest, il rembarquera des passagers le 19 octobre à Southampton pour une croisière de repositionnement vers Barcelone en passant par Vigo, Lisbonne et Carthagène (un trajet qu’il vient de réaliser dans le sens inverse, les passagers à bord depuis Barcelone ayant débarqué le 26 septembre à Southampton).

 

Le Norwegian Epic en Méditerranée (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Norwegian Epic en Méditerranée (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 

Port de Brest Damen Shiprepair Brest (ex-Sobrena)