Construction Navale
Le nouveau bac de Seine bientôt en essais

Actualité

Le nouveau bac de Seine bientôt en essais

Construction Navale

Mis à l’eau en décembre à Saint-Nazaire, le Bac 24, commandé fin 2018 par le Département de la Seine-Maritime pour assurer la liaison entre Quilleboeuf et Port-Jérôme (Notre-Dame-de-Gravenchon), sur la Seine, est en achèvement à flot. Ses essais, prévus ce mois-ci, se dérouleront dans l’estuaire de la Loire et les passages d’eau du fleuve, où plusieurs lignes de bacs sont exploitées. Une fois les tests menés à bien, le Bac 24 doit être convoyé début avril vers la Seine. « Cela permettra d’effectuer des essais de fonctionnement durant les mois de mai et de juin. Parallèlement, les marins partent cette semaine pour l’Allemagne où ils seront formés à la navigation de ce modèle de bac nouvelle génération. Tout ce calendrier respecte ainsi l’annonce initiale d’un début de mise en exploitation du bac au cours de l’été 2020 », indique le Département de la Seine-Maritime, dont le vice-président en charge des infrastructures et des transports, Alain Bazille, s’est rendu mercredi dernier à Saint-Nazaire pour constater l’état d’avancement du bateau.

La construction du Bac 24 a été confiée au chantier Merré de Nort-sur-Erdre, près de Nantes. Une filiale du groupe BMA également actionnaire de la société nazairienne Mécasoud, qui a réalisé la coque en acier du bac.

Conçu par le bureau d’architecture Ship ST, le nouveau bac de Seine va mesurer 66 mètres de long, dont 40 pour le flotteur. Equipé de quatre moteurs diesels Cummuns QSL9 et quatre hydrojets Schottel, il pourra accueillir 145 passagers, 27 voitures et 2 poids-lourds. Il sera donc exploité sur la ligne Quilleboeuf-Port-Jérôme, qui est le second passage d’eau le plus fréquenté de la Seine après celui de Duclair.

 

(DROITS RESERVES)

(DROITS RESERVES)

 

Chantier Merré