Marine Marchande
Le nouveau brise-glace russe Arktika s’est rendu au Pôle Nord

Actualité

Le nouveau brise-glace russe Arktika s’est rendu au Pôle Nord

Marine Marchande

Le brise-glace nucléaire Arktika de Rosatom a profité de son voyage inaugural pour se rendre au Pôle Nord. Le navire long de 173.3 mètres, par 34 de large, l’a atteint le 3 octobre en franchissant des glaces allant jusqu’à 3 mètres d’épaisseur. Ce navire doté de de deux réacteurs nucléaires RITM-200 de 55 MW, spécialement conçus pour lui, est taillé pour franchir des glaces de 2.9 mètres.

 

(© ROSATOM)

(© ROSATOM)

 

Mis sur cale en 2013, ce brise-glace, le plus grand et le plus puissant au monde, a été lancé par les chantiers de la Baltique, à Saint-Pétersbourg, en juin 2016. Initialement prévu pour entrer en flotte en 2017, il a réalisé des séries d’essais en mer en décembre 2019, mais un problème en machine avait nécessité de réparer. Une deuxième campagne d’essais a eu lieu dans le Golfe de Finlande et en mer Baltique, entre le 23 juin et le 16 septembre.

Le 22 septembre, l’Arktika a entamé son voyage inaugural vers Mourmansk. Rosatom a annoncé lundi 12 octobre que le navire avait finalement gagné le port en mer de Barents, près des frontières norvégienne et finlandaise, au nord du cercle Arctique, après plus de deux semaines d’essais. Ils ont permis d’éprouver le navire dans les conditions de glace et de tester « tous les systèmes (…) dans différents modes », a indiqué la Société d’Etat. Le capitaine a affirmé que « les deux réacteurs nucléaires ont fonctionné sans soucis ».

 

(© ROSATOM)

(© ROSATOM)

 

L’Arktika pourra être exploité dans l’embouchure de rivières polaires, grâce à un concept de double tirant d’eau (10.5 mètres ou 8.65 mètres). Il sera suivi par le Sibir et l’Ural, respectivement lancés par les chantiers de l’Amirauté en 2017 et 2019. Une commande de deux brise-glaces supplémentaires a été passée en août 2019 pour des livraisons programmées de ces navires en 2024 et 2026.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.