Marine Marchande
Le nouveau navire de Thomas Services Maritimes opérationnel

Actualité

Le nouveau navire de Thomas Services Maritimes opérationnel

Marine Marchande
Offshore
Energies Marines

Le TSM Ouessant, nouveau navire de travaux offshore de l’armement Thomas Services Maritimes, a été baptisé le 11 juillet à Rouen, où se trouve le siège du groupe TSM. Construit aux Pays-Bas par le chantier Neptune Shipyard BV, ce navire de de 36 mètres de long pour 15 de large est équipé de trois moteurs d’une puissance totale de 2910 kW et offre une capacité de traction de 40 tonnes. Doté d’un système de positionnement dynamique (DP2), il dispose aussi de deux grues et peut procéder à des opérations de plongée et des remorquages.

Navire polyvalent à faible tirant d’eau (1.8 mètre), le TSM Ouessant a notamment été étudié pour la pose et les atterrages de câbles. Comme le TSM Penzer, il peut se poser à marée basse, mais son étrave est aussi conçue pour affronter des conditions de mer formée telles que rencontrées dans les zones de forts courants où le groupe intervient, comme sur le site hydrolien de Paimpol-Bréhat.

 

Le TSM Ouessant (© MICHEL FLOCH)

Le TSM Ouessant (© MICHEL FLOCH)

Le TSM Ouessant (© MICHEL FLOCH)

Le TSM Ouessant (© MICHEL FLOCH)

 

Le TSM Ouessant doit en particulier intervenir dans le secteur des EMR : éolien offshore posé ou flottant et hydrolien. Mais il doit aussi permettre de répondre à différents types de chantier, indique TSM, comme le survey ROV, les travaux sur la pose de câbles sous-marins ou le support à des opérations de plongeurs scaphandriers.

Après un premier remorquage d’une barge entre Caen-Ouistreham et Cherbourg, il a rallié Brest le 17 juillet puis, après un passage à Lorient et un retour à Brest, où il est basé, le TSM Ouessant est parti début août travailler en Manche.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.