Défense
Le nouveau patrouilleur polaire de la Royal Navy arrive à Portsmouth

Actualité

Le nouveau patrouilleur polaire de la Royal Navy arrive à Portsmouth

Défense

Le nouveau patrouilleur polaire de la Royal Navy est arrivé le 23 mai à Portsmouth. Propriété de la compagnie norvégienne GC Rieber Shipping et affrété pour trois ans, le Polarbjørn va être rebaptisé HMS Protector. Long de 81.9 mètres pour une largeur de 17.8 mètres, ce navire, conçu pour les services à l'offshore en zones polaires, dispose d'une coque renforcée pour la navigation dans les mers glacées. Affichant un déplacement de 4985 tonnes, le Polarbjørn est doté d'un système de positionnement dynamique DP2, de plusieurs grues, d'une plateforme hélicoptère et peut héberger 100 personnes. Avant de rallier la Grande-Bretagne, le navire est passé en arrêt technique. Les travaux ont notamment porté sur une révision complète de la propulsion, le déménagement sur l'arrière de la plateforme hélicoptère, auparavant installée sur une structure surplombant la passerelle, ainsi que la mise en place d'un sondeur multifaisceaux. L'armement du navire se poursuit maintenant à Portsmouth, où le nouveau patrouilleur britannique va recevoir des canons de petit calibre, des communications militaires et, bien entendu, un portrait de la reine Elizabeth II.

 Le Polarbjørn à son arrivée à Portsmouth (© : ROYAL NAVY)
Le Polarbjørn à son arrivée à Portsmouth (© : ROYAL NAVY)

Mise en service prévue le 23 juin

La Royal Navy devrait prendre en compte le HMS Protector le 1er juin, l'admission au service actif étant programmée le 23 juin, à l'occasion du cinquantième anniversaire de l'entrée en vigueur du traité international sur l'Antarctique.
Le HMS Protector aura pour mission de surveiller et protéger les possessions du Royaume-Uni situés dans le grand sud (Malouines, Géorgie du sud, îles Sandwiches) et en Antarctique, dont une base de recherche britannique, ainsi que du soutien de ces territoires et de la base de recherche sur le continent blanc.
L'affrètement du Polarbjørn a été décidé en attendant qu'une décision soit prise quant à la succession du HMS Endurance. Ce dernier, affrété depuis 1991, avait été gravement endommagé en 2008 suite à une voie d'eau accidentelle intervenue lors d'opération de maintenance.

Royal Navy