Défense
Le nouveau patrouilleur polaire de la Royal Navy entre en service

Actualité

Le nouveau patrouilleur polaire de la Royal Navy entre en service

Défense

La marine britannique a mis en service le HMS Protector, son nouveau patrouilleur destiné à évoluer dans le grand sud de l'océan Atlantique et en Antarctique. La cérémonie s'est déroulée à Portsmouth le 23 juin, au moment où le traité international de l'Antarctique fêtait le 50ème anniversaire de son entrée en vigueur. « La mise en service du HMS Protector réaffirme notre volonté de maintenir une capacité de patrouille polaire qui démontre la volonté du Royaume-Uni d'aider à préserver l'Antarctique comme une réserve naturelle. Ce navire réalisera un travail important en supportant les campagnes hydrographiques et océanographiques réalisées dans la région, qui complètent les efforts internationaux permettant de mesurer l'impact du changement du climat », a déclaré Peter Luff, ministre pour l'équipement de la Défense. Le HMS Protector a donc une vocation scientifique, mais il remplira aussi, dans le même temps, des missions de souveraineté, permettant à la Royal Navy de surveiller les possessions britanniques dans le secteur (Malouines, Géorgie du sud, îles Sandwiches...). Il sera aussi en charge du soutien de ces territoires, ainsi que de la base de recherche britannique située sur le continent blanc.

 Le Polarbjørn à son arrivée à Portsmouth (© : ROYAL NAVY)
Le Polarbjørn à son arrivée à Portsmouth (© : ROYAL NAVY)

Une première mission de 7 mois l'hiver prochain

Arrivé le 23 mai à Portsmouth, le HMS Protector appartient à la compagnie norvégienne GC Rieber Shipping, qui l'exploitait jusqu'ici sous le nom de Polarbjørn. Affrété pour trois ans, le navire mesure 81.9 mètres de long pour 17.8 mètres de large. Conçu pour les services à l'offshore en zones polaires, il dispose d'une coque renforcée pour la navigation dans les mers glacées. Affichant un déplacement de 4985 tonnes, le HMS Protector est doté d'un système de positionnement dynamique DP2, de plusieurs grues, d'une plateforme hélicoptère et peut héberger 100 personnes.
L'affrètement du Polarbjørn a été décidé en attendant qu'une décision soit prise quant à la succession du HMS Endurance. Ce dernier, affrété depuis 1991, a été gravement endommagé en 2008 suite à une voie d'eau accidentelle intervenue lors d'opération de maintenance. Après son armement à Portsmouth, le HMS Protector et son équipage vont mener différents essais avant de réaliser leur premier déploiement en Antarctique. Cette mission, prévue pour débuter en novembre, devrait durer 7 mois.

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques