Défense

Actualité

Le nouveau pétrolier-ravitailleur espagnol en Australie

Réalisant son premier grand déploiement, le Cantabria, nouveau pétrolier-ravitailleur de la marine espagnole, est arrivé mercredi à Port Phillip Bay, près de Melbourne, en Australie. Quelques 41 jours après son départ de La Grana et après avoir parcouru 11.000 milles via le canal de Suez, le bâtiment, qui a fait en chemin escale à La Sude et Diego Garcia, va participer à différents exercices avec les forces navales australiennes.  Le Cantabria restera d’ailleurs de nombreux mois dans la région (océan Indien, Asie-Pacifique) puisque la Royal Australian Navy annonce que le déploiement du ravitailleur dans cette zone culminera avec sa participation à l’Australian International Fleet Review, prévue en octobre prochain. Ce déploiement de longue durée permet à la marine espagnole de tester son nouveau bâtiment logistique sur une période très conséquente, dans différents environnements et en coopération avec diverses marines alliées. Avec aussi, potentiellement, des visées commerciales puisque ce modèle est proposé à l’export par les Espagnols. La marine australienne travaille, par exemple, au remplacement du ravitailleur HMAS  Success, un bâtiment du type français Durance datant de 1986 et devant être désarmé à la fin de la décennie. Or, la RAN est déjà cliente de l’industrie espagnole puisqu’elle a commandé à Navantia, en 2007, deux bâtiments de projection du type BPE dérivés du Juan Carlos I et trois destroyers lance-missiles du type F100, en service dans l’Armada. A son arrivée à Port Phillip Bay, le Cantabria est d’ailleurs passé devant le premier BPE australien, le HMAS Canberra, actuellement en achèvement à flot après le transfert de sa coque réalisée en Espagne.

 

 

Le Cantabria passant devant le HMAS Canberra le 13 février (© : RAN)

 

 

Lancé en 2008 et livré en 2010 à l’Armada, le Cantabria mesure 173.9 mètres de long pour 23 mètres de large. Affichant un déplacement de 19.600 tonnes en charge, ce bâtiment, armé par un équipage de 122 hommes et pouvant accueillir 48 personnels supplémentaire, dispose de deux portiques pour le ravitaillement à la mer en combustible, vivres et charges lourdes. Capable de ravitailler simultanément trois navires, soit deux par le travers et un en flèche (par l’arrière),  le Cantabria est capable de transporter 8200 m3 de gasoil pour regarnir les soutes à carburant des unités de combat, 1450 m3 de carburéacteur pour les aéronefs embarqués, ainsi que 140 m3 d’eau douce. Disposant de soutes pour les vivres, pièces de rechange et munitions, ce bâtiment est doté d’un espace de stockage pour 20 conteneurs et abrite un hôpital embarqué avec bloc opératoire. Ce type de navire est stratégique pour les grandes marines puisqu’il permet aux forces de combat de se déployer dans la durée et loin de leurs bases en leur fournissant le soutien logistique nécessaire.  

Marine espagnole