Défense

Actualité

Le nouveau porte-avions américain reçoit son îlot

Défense

Le chantier Huntington Ingalls Industries de Newport News a procédé, le 26 janvier, à la pose de l’îlot du futur USS Gerald R. Ford (CVN 78). L’imposante structure, d’un poids de 550 tonnes, a été positionnée sur le pont d’envol, marquant ainsi la fin de l’assemblage des méga-blocs constituant la coque du bâtiment, mis sur cale en novembre 2009. Pour l’occasion, une grande cérémonie était organisée samedi à Newport Noews, en présence notamment de Susan Ford Bales, fille de Gerald Rudolph Ford, devenu 38ème président des Etats-Unis (1974 – 1977) suite à la démission de Richard Nixon et décédé en décembre 2006 à l’âge de 93 ans.

 

Le futur USS Gerald R. Ford (© : HII)

 

Le futur USS Gerald R. Ford (© : HII)

 

 

Le nouveau porte-avions américain portera donc son nom. Un bâtiment qui se distingue par le fait qu’il s’agit du premier d’une nouvelle série destinée à remplacer l’USS Enterprise, retiré du service le mois dernier, puis les unités de la classe Nimitz. Du type CVN 21, l’USS Gerald R. Ford mesurera 332.8 mètres de long pour 80.8 mètres de large. Présentant un déplacement de 100.000 tonnes en charge, il pourra mettre en œuvre 70 avions, drones et hélicoptères. Le futur CVN 78 doit être le premier porte-avions doté de catapultes électromagnétiques (au nombre de quatre), que l'US Navy espère voir remplacer les actuelles catapultes à vapeur. De même, ses deux nouveaux réacteurs nucléaires fonctionneront avec des cœurs conçus pour ne pas être rechargés pendant toute la durée de vie du bâtiment (50 ans). En termes d’architecture, le design de l’îlot, placé très en arrière, est plus compact et furtif que celui des porte-avions précédents. Comme l’USS George H. W. Bush, dixième et dernier Nimitz, livré en 2008 par HII, le CVN 78 disposera d’un bulbe d’étrave. Il n’aura en revanche que trois ascenseurs (au lieu de quatre) reliant le pont d’envol au hangar. Les flux à bord ont, en effet, été totalement réorganisés afin d’optimiser les opérations. Ainsi, le groupe aérien embarqué de l’USS Gerald R. Ford devrait être capable de mener jusqu’à 160 sorties par jour, contre 120 sur les porte-avions actuels.

La livraison du bâtiment à l’US Navy est prévue au plus tôt fin 2015. Son premier sistership sera baptisé USS John F. Kennedy (CVN 79) et doit être livré à partir de 2020. Quant au CVN 80, qui portera le nom d’USS Enterprise, sa mise sur cale est prévue en 2019 et son admission au service actif en 2027.

 

 

L'îlot du futur USS Gerald R. Ford (© : HII)

 

Pose de l'îlot du futur USS Gerald R. Ford (© : HII)

 

 

Pose de l'îlot du futur USS Gerald R. Ford (© : HII)

 

Susan Ford Bales (© : HII)

 

Pose de l'îlot du futur USS Gerald R. Ford (© : HII)

 

Pose de l'îlot du futur USS Gerald R. Ford (© : HII)

 

Pose de l'îlot du futur USS Gerald R. Ford (© : HII)

 

US Navy / USCG