Croisières et Voyages
Le paquebot Monarch rejoint Aliaga pour y être démoli
ABONNÉS

Actualité

Le paquebot Monarch rejoint Aliaga pour y être démoli

Croisières et Voyages

Sans grande surprise, l’ex-Monarch of the Seas, sorti en octobre 1991 des Chantiers de l’Atlantique, a rejoint Aliaga, où se situent les grands chantiers turcs de démolition de navires. Il y est arrivé le 12 juillet après avoir quitté la veille son mouillage devant Malte, où se trouve toujours son jumeau, le Sovereign (livré en décembre 1987), qui va probablement prendre le même chemin. Les deux paquebots de 268 mètres, 74.000 GT et 2700 passagers avaient fait un passage au cours de la seconde quinzaine de juin à Naples, en Italie, où de nombreux matériels et fournitures avaient été débarqués. Hier, le Monarch était apparemment toujours positionné devant Aliaga, dans l'attente probable de pouvoir être échoué sur la plage des chantiers. 

La fin prématurée de ces navires, dont la vente à la démolition n'a toujours pas été officiellement annoncée par leur propriétaire, est liée à la crise du coronavirus,

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire Royal Caribbean | Actualité de la compagnie de croisière