Croisières et Voyages
Le paquebot Nautica échappe à une attaque de pirates dans le golfe d'Aden

Actualité

Le paquebot Nautica échappe à une attaque de pirates dans le golfe d'Aden

Croisières et Voyages

Livré par les chantiers de Saint-Nazaire en 2000 sous le nom de R Five, le paquebot Nautica a échappé, le 30 novembre, a une attaque de pirates alors qu'il naviguait dans le golfe d'Aden. Le navire, appartenant à la compagnie Oceania Cuises, a été pris en chasse au petit matin par deux embarcations rapides. Poussant les machines du bateau à leur puissance maximale, le commandant a tenté de maintenir les assaillants à distance, malgré une vitesse limitée à une petite vingtaine de noeuds. Dans sa fuite, le Nautica été aidé par l'intervention d'un hélicoptère ayant décollé de l'un des bâtiments militaires affecté à la protection du trafic maritime dans cette zone. S'approchant jusqu'à 300 mètres du Nautica, les pirates ne sont pas parvenus à monter à bord mais ont tiré sur le navire à plusieurs reprises. Par chance, aucun dégât ni blessé n'a été enregistré, le paquebot rejoignant finalement Oman le lendemain.
Cette attaque démontre néanmoins que les pirates n'hésitent plus à s'en prendre à des navires de croisière d'une certaine taille. Long de 181 mètres pour une largeur de 25.6 mètres et une jauge de 30.277 tonneaux, le Nautica est, en effet, nettement plus gros que les Seabourn Spirit et Ponant, attaqués en novembre 2005 et avril 2008.
Cinquième d'une série de 8 bateaux commandée par la compagnie Renaissance Cruises, l'ex-R Five peut embarquer quelques 700 passagers et 380 membres d'équipage.

Piraterie dans le monde | Actualité du brigandage maritime