Croisières et Voyages
Le paquebot Saga Rose fait ses adieux à La Seyne

Actualité

Le paquebot Saga Rose fait ses adieux à La Seyne

Croisières et Voyages

Beaucoup d'émotion, samedi, lors d'une cérémonie organisée à l'occasion de la dernière visite à La Seyne-sur-Mer du Saga Rose, avant son prochain désarmement. C'est là, en 1964, que le paquebot fut lancé, sous le nom de Saga Fjord, pour le compte de Norwegian America Line, qui l'exploitera notamment sur la ligne Oslo - New York. De 1983 à 1996, il voguera aux couleurs de la célèbre Cunard, avant d'être affrété brièvement par Transocean Tours puis racheté par Saga Cruises, pour laquelle il réalise des croisières depuis une douzaine d'années sous le nom de Saga Rose. Le navire, long de 188 mètres pour une jauge de 24.500 tonneaux, peut embarquer 584 passagers. Avec ses lignes classiques et son étrave, typiques les liners d'autrefois, le Saga Rose a régulièrement fréquenté la rade de Toulon, y réalisant de nombreuses escales. Une sorte de retour aux sources jusqu'à son ultime tour du monde, qu'il achève, et qui marque la fin de sa vie active, avant sa transformation en hôtel flottant. Pour commémorer l'évènement et saluer le travail des anciens chantiers navals, la compagnie britannique a eu l'idée d'organiser une cérémonie à La Seyne, initiative d'autant plus appréciée que c'est la première fois qu'un armateur marque une telle attention. Samedi, sur les quais, les anciens des Forges et Chantiers de la Méditerranée étaient donc là.

Lancement le 13 juin 1964 (© : GORDON TURNER COLLECTION)
Lancement le 13 juin 1964 (© : GORDON TURNER COLLECTION)

« Une richesse des chantiers et une grande fierté »

« Ce fut un moment empreint d'émotion, sous la Porte des Chantiers, où les anciens de la Navale, qui l'ont construit, se sont retrouvés en compagnie des représentants de l'armateur, des officiers du navire, et de nombre d'élus et de personnalités. Résultat du travail de milliers de d'hommes. Une fierté d'avoir construit, dans des conditions souvent difficiles, un tel navire, d'une modernité et d'une performance rares. Le Saga Fjord a été une richesse des chantiers de La Seyne-sur-Mer et une grande fierté. C'est l'un de ses plus beaux emblèmes », explique le maire de La Seyne-sur-Mer. Vingt ans après la fermeture du site, Marc Vuillemot, lors de la cérémonie, a remercié Saga d'avoir pris soin de rendre hommage aux chantiers qui ont construit le navire. « Je vais avoir du mal à exprimer l'émotion qui est la mienne aujourd'hui. L'émotion du Seynois que je suis, attaché aux chantiers navals, à l'époque, et aujourd'hui attaché à leur mémoire. L'émotion du maire de cette commune tellement affectée puis changée, tellement changée, déjà, et encore toute entière mobilisée pour sa mutation », a-t-il déclaré.
A l'issue des discours, la médaille d'honneur et un drapeau de la ville ont été remis au dernier capitaine du Saga Rose, David Warden Owen. Ce dernier a, au nom de la compagnie, offert à la municipalité un compas et l'hélice de l'une des chaloupes du navire ; objets qui rejoindront le futur espace de mémoire de la construction navale à la Seyne.
Pour la ville, l'histoire des paquebots se perpétue aujourd'hui, non au travers de la construction, mais de l'essor des escales de navires, toujours plus nombreux à fréquenter l'ancien môle d'armement.

Le capitaine, le chef mécanicien et le maire de La Seyne (© : JEAN-LOUIS VENNE)
Le capitaine, le chef mécanicien et le maire de La Seyne (© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

Le Saga Rose (© : JEAN-LOUIS VENNE)
Le Saga Rose (© : JEAN-LOUIS VENNE)

Le Saga Rose (© : JEAN-LOUIS VENNE)
Le Saga Rose (© : JEAN-LOUIS VENNE)

Le Saga Rose (© : JEAN-LOUIS VENNE)
Le Saga Rose (© : JEAN-LOUIS VENNE)