Défense
Le Parlement européen approuve la création de garde-frontières européens

Actualité

Le Parlement européen approuve la création de garde-frontières européens

Défense

Lors de sa dernière session plénière avant les vacances, le Parlement Européen a approuvé la mise en place d’un système de contrôle des frontières européennes, réunissant l’agence Frontex et les autorités nationales en charge des frontières. 

Ce système va permettre aux autorités des Etats membres, qui restent compétents en matière de gestion de leurs frontières, de demander de l’aide à l'Agence européenne de garde-côtes et garde-frontières en cas de crise. Une force de réaction rapide de 1500 gardes frontières, désignés par les Etats membres, pourra ainsi être déployée pour pouvoir aider, dans un délai de trois jours, un pays qui en aurait besoin.

Le corps européen de garde-frontières et garde-côtes aura, par ailleurs, un rôle plus large que l'agence Frontex actuellement en matière de retours des migrants dans leur pays d'origine, mais seulement lorsque l'exécution a déjà été décidée par les autorités nationales, et que les provisions de retour ont été renforcées par des garanties additionnelles en matière de droits fondamentaux. L'agence européenne de garde-frontières et garde-côtes ne sera pas impliquée dans les retours entre pays tiers. 

« Le règlement sur le corps européen de garde-frontières et de garde-côtes veillera à ce que les frontières extérieures de l'UE soient plus sûres et mieux gérées. Ce n'est pas une solution miracle qui peut résoudre la crise de la migration à laquelle l'Union est confrontée aujourd'hui ou restaurer entièrement la confiance dans l'espace Schengen, mais c'est une première étape très nécessaire », a déclaré le rapporteur Artis Pabriks.

Les nouvelles règles, largement approuvées par les députés européens, vont désormais effectuer la navette vers le Conseil. Elles devraient entrer en vigueur à l’automne.

 

Migrants