Défense
Le patrouilleur Aramis sauve 12 migrants au large de Dunkerque

Actualité

Le patrouilleur Aramis sauve 12 migrants au large de Dunkerque

Défense

L’Aramis, l’un des patrouilleurs côtiers de la Gendarmerie maritime positionnés en Manche, a sauvé jeudi 19 mars, au large de Dunkerque, 12 migrants, dont 7 enfants. Ils avaient pris place dans une embarcation et tentaient de rejoindre le Royaume-Uni. L’alerte avait été donnée par un navire de commerce, qui a repéré l’embarcation, alors en difficulté, à 16 milles au nord de Dunkerque. Prévenu à 16h24, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de Gris-Nez a alors engagé l’Aramis, qui évoluait dans le secteur et est arrivé sur zone à 17h. Les 12 migrants ainsi que leur embarcation ont été embarqués sur le patrouilleur. « Ils sont tous sains et saufs grâce à l’efficience et la réactivité des acteurs agissant quotidiennement pour l’action de l’État en mer et la sauvegarde de la vie humaine : le CROSS Gris-Nez, la préfecture maritime et le centre des opérations maritimes, la gendarmerie maritime, ainsi que les unités de l’État patrouillant quotidiennement en mer », souligne la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.

Les 12 migrants, dont certains en hypothermie légère, ont été ramenés à terre par l’Aramis qui les a débarqués à 19h30 à Boulogne-sur-Mer. Ils ont été pris en charge par les pompiers du SDIS 62 et la police aux frontières.

Le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord rappelle que la zone est extrêmement dangereuse et « met en garde les migrants qui envisagent de traverser la Manche, une des zones les plus fréquentées au monde et où les conditions météorologiques sont souvent difficiles (120 jours de vent supérieur ou égal à force 7 en moyenne annuelle par exemple), et donc dangereuse pour la vie humaine ! »

 

Gendarmerie Maritime | Toute l'actualité de cette composante de la Gendarmerie nationale