Défense
Le patrouilleur béninois Alibori quitte Saint-Nazaire

Actualité

Le patrouilleur béninois Alibori quitte Saint-Nazaire

Défense

Construit par le chantier Ocea des Sables d'Olonne et arrivé le 6 mars à Saint-Nazaire pour y recevoir son armement, l'Alibori, premier d'une série de trois patrouilleurs commandés par le Bénin, a quitté vendredi l'estuaire de la Loire. Sur la plage avant, le bâtiment arborait un affût de 20mm. Il s'agirait d'un canon télé-opéré Super Sea Rogue. Comme ses deux sisterships, les Oueme et Zou, l'Alibori est directement dérivé des 20 patrouilleurs du type FPB98 MKI livrés par Ocea à l'Algérie entre 2008 et 2011. Longs de 31.8 mètres et affichant un déplacement de 100 tonnes, ces bâtiments, dotés d'un affût de 30mm, peuvent atteindre la vitesse de 30 noeuds grâce à une propulsion assurée par deux moteurs diesels et deux hydrojets.
En plus des bâtiments béninois, on notera que trois autres patrouilleurs plus petits ont été mis à flot sur le site Ocea de Saint-Nazaire. En achèvement, ces unités de 24 mètres devraient être livrées au Nigéria.

 L'Alibori  (© : BRUNO HURIET)
L'Alibori (© : BRUNO HURIET)

 Canon de 20mm de l'Alibori  (© : BERNARD PREZELIN)
Canon de 20mm de l'Alibori (© : BERNARD PREZELIN)

 L'Alibori quittant Saint-Nazaire  (© : BERNARD PREZELIN)
L'Alibori quittant Saint-Nazaire (© : BERNARD PREZELIN)

 Les trois patrouilleurs nigérians   (© : BERNARD PREZELIN)
Les trois patrouilleurs nigérians (© : BERNARD PREZELIN)

OCEA