Défense
Le patrouilleur Jonquille déployé en Corse pour l'été

Actualité

Le patrouilleur Jonquille déployé en Corse pour l'été

Défense

En Corse, les moyens de l'action de l'Etat en mer vont être renforcés, cet été, par le déploiement dans l'île de Beauté du patrouilleur côtier de la Gendarmerie maritime Jonquille. Le PCG quittera le continent lundi pour effectuer des missions de police, de surveillance du littoral, de sécurité nautique ou encore de lutte contre la pollution et les trafics illicites. Loin d'être anodin pour la Corse, le déploiement de la Jonquille va permettre de renforcer significativement les moyens relativement limités de l'île en matière d'action de l'Etat en mer. Ces derniers ne comprennent en effet, à temps plein, que la vedette Gravona de la gendarmerie, les vedettes garde-côtes DF 12 Marinu, DF 14 Muntese et DF 25 U Libecciu, de la Douane, ainsi que la vedette Callisto des Affaires Maritimes. S'y ajoute le week-end le remorqueur Abeille Flandre.

Première grande mission pour l'ex-réunionnaise

Pour la Jonquille, il s'agit de la première grande mission depuis le retour du PCG en Corse. Le bâtiment était basé à port-des-galets, à La Réunion, jusqu'au printemps 2008. Remplacée sur l'île de l'océan Indien par la vedette Verdon, la Jonquille a été ramenée en France par le bâtiment de transport et de soutien Bougainville. Arrivée à Toulon, où elle remplace au sein de la Gendarmerie maritime la vedette Odet, elle a ensuite connu un important arrêt technique avant de redevenir opérationnelle. Construit à Arcachon en 1996, ce patrouilleur de 32 mètres est armé par un équipage de 14 hommes et compte deux mitrailleuses (12.7 mm et 7.62mm). Capable de franchir 1200 nautiques à 15 noeuds, il peut atteindre la vitesse de 28 noeuds.