Défense
Le patrouilleur Pluvier en Baltique

Actualité

Le patrouilleur Pluvier en Baltique

Défense

Parti le 26 avril de sa base de Cherbourg, le patrouilleur français Pluvier évolue actuellement bien loin de son terrain de jeu habituel, la Manche, puisqu’il se trouve en mer Baltique. Le bâtiment de la Marine nationale a d’abord participé brièvement à l’exercice Dynamic Mercy, organisé par l’OTAN, avant d’enchainer avec Baltic SAREX. Cet entrainement, qui s’est déroulé du 4 au 9 mai au large de l’île danoise de Bornholm, est dédié à l’assistance et au sauvetage en mer. Organisé chaque année, il réunit d’importants moyens provenant des pays riverains, comme l’Allemagne, l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne et la Suède. La France y participe régulièrement avec l’un des patrouilleurs cherbourgeois. « La difficulté des scénarios proposés par les entraîneurs danois est allée crescendo tout au long de la semaine. Les premiers exercices étaient consacrés à des recherches de naufragés, puis à l’assistance à un navire en difficulté avec des sinistres à combattre et des blessés à évacuer. Le scenario du dernier jour était particulièrement complet, et consistait en l’assistance de deux bâtiments entrés en collision, avec plusieurs dizaines de blessés, des hommes à la mer et de nombreux sinistres. Le Pluvier a eu l’occasion d’être désigné On Scene Coordinator (OSC) à deux reprises au cours de la semaine. L’OSC est le bâtiment responsable sur zone de la coordination des moyens maritimes et aériens qui sont mis à sa disposition par le MRCC (Maritime Research Coordination Center) », précise la Marine nationale.

 

Pendant Baltic SAREX (© : MARINE NATIONALE)

Pendant Baltic SAREX (© : MARINE NATIONALE) 

Pendant Baltic SAREX (© : MARINE NATIONALE)

Pendant Baltic SAREX (© : MARINE NATIONALE) 

Pendant Baltic SAREX (© : MARINE NATIONALE)

Pendant Baltic SAREX (© : MARINE NATIONALE) 

 

Poursuivant son déploiement en Baltique à l’issue de cet exercice, le Pluvier a rejoint hier le port lituanien de Klaipeda où il fera escale jusquà demain. Il se rendra ensuite à Gdansk, en Pologne. Alors que différentes interactions sont prévues avec les marines riveraines, le Pluvier doit rentrer fin mai à la pointe du Cotentin.

Dernier des trois patrouilleurs de service public du type OPV 54, le Pluvier, construit par CMN, est opérationnel depuis 1997. Long de 54 mètres et présentant un déplacement de 390 tonnes en charge, ce bâtiment, armé par un équipage d’une vingtaine de marins, peut atteindre la vitesse de 22 nœuds. Pouvant être doté de mitrailleuses de 12.7mm, il dispose à l’arrière d’une rampe pour la mise en œuvre d’une embarcation rapide. Comme ses sisterships, le Flamant et le Cormoran, également basés à Cherbourg, le Pluvier remplit des missions liées à l’action de l’Etat en mer, allant de la surveillance maritime à la police des pêches, en passant par la lutte contre les trafics illicites et le sauvetage en mer. Il peut également être gréé avec des moyens antipollution. 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française