Science et Environnement
Le patrouilleur polaire L’Astrolabe à Hobart

Actualité

Le patrouilleur polaire L’Astrolabe à Hobart

Science et Environnement
Défense

Parti le 12 octobre de La Réunion, le patrouilleur polaire L’Astrolabe est attendu aujourd’hui à Hobart, en Tasmanie. Exploité pendant l’été austral au profit de l’Institut Polaire Paul Emile Victor (IPEV), le nouveau navire va effectuer sa toute première mission de ravitaillement des bases scientifiques en Antarctique. Après avoir chargé le fret nécessaire et embarqué deux hélicoptères à Hobart, L’Astrolabe doit quitter le port australien le 3 novembre. Cap sur la station Dumont d’Urville, située sur le littoral de la Terre Adélie. Avant d’y parvenir, le bateau parcourra quelques 2700 kilomètres avec, dans les dernières centaines de milles, une navigation complexe à travers le pack, constitué de la banquise et de plaques de glace dérivantes.

Pour mémoire, L’Astrolabe a été achevé cet été par le chantier Piriou de Concarneau. Propriété de l’administration des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), il est armé par la Marine nationale, dont le chef d’état-major a prononcé la mise en service opérationnelle du navire le 19 octobre. L’amiral Prazuck a également signé avec le directeur de l’IPEV, Yves Frenot, la convention qui définit les modalités pratiques d’emploi du bâtiment en Mission de Soutien à la Logistique Antarctique (MSLA). Celle-ci interviendra chaque hiver, d’octobre à mars. Le reste du temps, L’Astrolabe, armé alternativement par deux équipages afin de maximiser son temps à la mer, servira de patrouilleur permettant notamment à surveiller et protéger les zones économiques exclusives des districts austraux (Kerguelen, Saint-Paul et Amsterdam, Crozet, îles Eparses…) Ce n’est qu’après sa première MSLA que L’Astrolabe doit être officiellement admis au service actif par la marine, normalement en avril 2018.

Plus gros bâtiment armé par la flotte française Outre-mer, L’Astrolabe mesure 72 mètres de long pour 16 mètres de large, avec un déplacement atteignant 4000 tonnes. Pouvant accueillir 60 personnes, dont une vingtaine de marins, ce bâtiment à capacité brise-glace peut transporter 1200 tonnes de fret et atteindre la vitesse de 14 nœuds.

- Voir notre reportage sur L'Astrolabe

 

Marine nationale TAAF