Défense
Le patrouilleur russe Vasily Bykov en Grèce pour célébrer la bataille de Navarin

Actualité

Le patrouilleur russe Vasily Bykov en Grèce pour célébrer la bataille de Navarin

Défense

Premier d’une série de six nouveaux patrouilleurs hauturiers destinés à la flotte russe de la mer Noire, le Vasily Bykov, à la silhouette très reconnaissable, est entré en Méditerranée pour rejoindre la Grèce. Après avoir passé les détroits turcs le 16 octobre, le bâtiment est arrivé ce week-end à Pylos, en Grèce. Une visite dans le cadre des commémorations organisées en souvenir de la bataille de Navarin.

Celle-ci s’est déroulée le 20 octobre 1827, alors que les grecs luttent contre l’occupation de l’empire ottoman. Destinée à s’interposer entre les belligérants, une escadre combinée constituée par la France, le Royaume-Uni et la Russie livre finalement bataille à la flotte ottomane dans la baie de Navarin, au sud-ouest du Péloponnèse, où se trouve Pylos. Malgré leur infériorité numérique, les 27 navires alliés infligent une défaite cuisante à leur adversaire qui alignait pourtant de plus de 80 bateaux turcs et égyptiens, disposés en arc de cercle, au mouillage, face à l’entrée de la baie. Une soixantaine d’entre eux est détruite, les Ottomans déplorant environ 6000 morts, contre moins de 200 et aucun navire perdu pour la flotte anglo-franco-russe. Cette victoire éclatante dans ce qui fut l’une des dernières batailles d’importance de la marine à voile, eut des répercussions cruciales dans l’aboutissement de l’indépendance grecque, acquise en 1829 suite à la signature du traité d’Andrinople, qui met fin à la guerre déclarée l’année précédente par la Russie à l’empire Ottoman.

C’est cette histoire que le Vasily Bykov est venu commémorer à Pylos. Construit à Zelenodolsk, port fluvial du Tatarstan russe situé au bord de la Volga, ce bâtiment issu du Projet 22160 de la marine russe est en service depuis décembre 2018. Appelé officiellement patrouilleur hauturier, il a cependant le gabarit et potentiellement la puissance de feu d’une corvette lance-missiles. Long de 94 mètres pour une largeur de 14 mètres et un déplacement estimé à environ 1700 tonnes, le Vasily Bykov est capable d’atteindre 30 nœuds. Côté armement, cette plateforme a notamment été conçue pour pouvoir mettre en œuvre des missiles de croisière Kalibr.

Son premier sistership, le Dmitriy Rogachev, a été mis en service en juin dernier. Le troisième bâtiment de la série, le Pavel Derzhavin, devrait prochainement suivre alors que trois autres sont en construction à Zelenodolsk en vue d’être opérationnels d’ici 2022.

 

Marine russe