Science et Environnement
Le plan Polmar déclenché ce week-end en Gironde et Charente-Maritime

Actualité

Le plan Polmar déclenché ce week-end en Gironde et Charente-Maritime

Science et Environnement

Les plages de Vaux-sur-Mer et Pontaillac, au nord de Royan, ont été souillées ce week-end par des boulettes d'hydrocarbures (ou d'un autre produit polluant, le doute subsiste). Cette pollution provenait d’une nappe de 2 Km de long, dérivant au large et repérée samedi vers 7 heures du matin par les pilotes du port de Bordeaux. Les autorités ont immédiatement déclenché le plan Polmar terre pour les départements de la Charente-Maritime et de la Gironde. Le volet maritime n’a toutefois pas été activé avait déclaré samedi la ministre de l’Ecologie, Nelly Olin, en déplacement à Royan pour se rendre compte de la situation. Un hélicoptère, un avion et deux vedettes ont suivi samedi et dimanche l’évolution de la traînée qui a fini par disparaître. Sur les plages, la baignade avait été interdite par arrêtés municipaux et le ramassage des boulettes s’est poursuivi tout le week-end, un nouvel arrivage étant signalé hier matin. Par mesure de précaution, les moyens de dépollution restent opérationnels bien que les préfectures aient décidé de lever le plan Polmar. L’hypothèse d’un dégazage reste la plus plausible pour expliquer cette nouvelle pollution. Le parquet de Brest, qui a ouvert une enquête, attend le résultat des échantillons prélevés sur la nappe pour connaître la nature exact du produit. Ces derniers ont été transmis au Cedre (Centre de documentation, de recherche et d'expertises sur les pollutions accidentelles des eaux) qui devrait donner le résultat de ses analyse dans les prochaines heures.

Pollution en mer et accidents Port de Bordeaux