Défense
Le PLG La Confiance en essais

Actualité

Le PLG La Confiance en essais

Défense

Partie de Boulogne-sur-Mer vendredi dernier, La Confiance, premier des deux nouveaux patrouilleurs légers guyanais (PLG) destinés à la Marine nationale, est arrivée dimanche à Brest. Depuis la pointe Bretagne, le bâtiment, construit par Socarenam, va poursuivre ses essais, débuté le 10 octobre, et sa prise en main par son équipage. Son départ vers la Guyane est prévu à la fin du mois, la livraison à la flotte française étant prévue au premier trimestre 2017. Son sistership, La Résolue, doit pour sa part être opérationnel au printemps 2017. Comme ce fut le cas pour La Confiance, sa coque, fabriquée par le site Socarenam de Saint-Malo, a été remorquée (en septembre) jusqu’à Boulogne pour son armement. Les essais en mer devraient débuter fin mars/début avril. 

 

 

Notifié en décembre 2014 par la Direction Générale de l’Armement (DGA), le programme PLG vise à assurer le remplacement, à Dégrad des Cannes, de La Capricieuse et de La Gracieuse, deux patrouilleurs de 55 mètres du type P400 mis en service en 1987. Spécialement conçus pour la Guyane, leurs successeurs adoptent un design développé par Bureau Mauric et dérivé de celui des derniers patrouilleurs de la Douane.

Longues de 60.8 mètres pour une largeur de 9.55 mètres et un déplacement d’environ 700 tonnes en charge, La Confiante et La Résolue auront un tirant d’eau inférieur à 3.2 mètres, ce qui leur permettra d’évoluer aussi bien en haute mer que dans les eaux peu profondes de la région guyanaise.

Capables d’atteindre 21 nœuds, avec deux moteurs ABC 12 DZC de 2900 kW chacun, les nouveaux patrouilleurs, dotés d'une coque en acier et de superstructures en aluminium, auront une autonomie de 3500 milles à 12 noeuds, avec la capacité de rester 12 jours en opération. Ils sont également équipés d'une propulsion électrique leur permettant de naviguer jusqu'à 8 noeuds. Dotés d’un armement léger, axé autour d’un canon télé-opéré de 20 mm Narwhal fourni par Nexter (déjà été retenu pour les FREMM et BPC) et de mitrailleuses (12.7 mm ou 7.62 mm), les PLG pourront mettre en œuvre deux embarcations d’intervention. La première sera déployée au moyen d’une rampe arrière alors que la seconde sera positionnée sous bossoir. Ces semi-rigides de 7 mètres à coque en aluminium pourront mener des opérations de contrôle ou de coercition de jour comme de nuit, y compris par mauvaise mer.

Ces patrouilleurs polyvalents assureront des missions de souveraineté, de défense et d’action de l’Etat en mer. Ils participeront en particulier à la protection du centre spatial de Kourou, à la police des pêches ou la lutte contre le narcotrafic, tout en pouvant le cas échéant mener des opérations de sauvetage, d’assistance aux navires en difficulté et de lutte contre la pollution. La Confiance et la Résolue seront armées par 24 marins, chaque bateau disposant de logements pour 14 personnes supplémentaires. 

Socarenam | Toute l'actualité du chantier naval Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française