Construction Navale
Le plus grand portique d’Europe s’élève au dessus de Saint-Nazaire

Actualité

Le plus grand portique d’Europe s’élève au dessus de Saint-Nazaire

Construction Navale

Dans la vie d’une industrie, il y a des moments forts. Le renouvellement de l’un de ses principaux outils de travail en fait partie. Et quand on parle d’un chantier naval, l’installation d’un nouveau portique est plus qu’un évènement. C’est une page d’histoire, ou plutôt deux, celle qui se tourne et celle qui s’ouvre. « C’est un signe fort car sans portique, on ne fait pas de bateau. Le précédent, qui fonctionne depuis bientôt 48 ans, arrivait en bout de course.  Grâce à ce nouveau portique, on garantit l’avenir du chantier en investissant pour continuer à construire des navires », affirme Bertrand du Charlat, qui supervise la mise en place du géant d’acier. Derrière les grilles bordant la grande forme de construction de STX France, les Nazairiens se sont relayés toute la journée d’hier pour suivre le levage du nouveau portique. Il y avait là beaucoup d’anciens des chantiers, chacun y allant évidemment de son petit commentaire. Avec comme dénominateur commun la satisfaction de voir cet outil s’élever enfin. Cela fait en effet quinze ans que l’on parle du nouveau portique et, pour beaucoup, son arrivée symbolise clairement la pérennité  de la navale. Quand on les écoute, on sent également poindre une certaine fierté devant ce colosse, qui n’est autre que le plus grand et le plus puissant portique d’Europe.

 

 

Le TGP au début du levage (© STX FRANCE - BERNARD BIGER)

Le TGP au début du levage (© STX FRANCE - BERNARD BIGER)

 

 

Une préparation minutieuse

 

 

Les poutres sont énormes, les pieds gigantesques… Au fil des heures, le gabarit hors normes du « très grand portique », comme il est appelé chez STX France, devient de plus en plus évident et ne cesse d’impressionner. C’est à midi que l’opération de levage à pu débuter. Elle a été minutieusement préparée ces dernières semaines, après la réception des différents éléments composant le portique puis leur assemblage. Alors que les poutres ont été réalisées sur place, les pieds viennent de Chine. Fabriqués par le chantier STX de Dalian, ils ont été acheminés en morceaux par deux cargos, arrivés à Saint-Nazaire cet été. D’autres équipements proviennent de différents pays, comme les roues et certains équipements mécaniques, par exemple les treuils des chariots, fabriqués en Allemagne.

Une fois le mécano monté, différents tests ont été menés et les premières opérations de levage ont été entreprises le 3 décembre, la poutre se situant hier matin à une hauteur de 13 mètres. Ces préparatifs achevés, il  fallait une météo favorable, c'est-à-dire une journée sans vent, ce qui est le cas en cette fin de semaine grâce à des conditions anticycloniques. Seul bémol, la brume, très épaisse en matinée, qui s’est levée dans l’après-midi avant de retomber rapidement en soirée, enveloppant progressivement la partie supérieure du TGP.  

 

 

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire