Défense

Actualité

Le plus gros bloc du futur porte-avions britannique rejoint Rosyth

Défense

Le chantier d’assemblage des nouveaux porte-avions de la Royal Navy, à Rosyth, a pris livraison la semaine dernière du plus gros bloc constituant la coque du futur HMS Queen Elizabeth. Réalisé par le site BAE Systems de Govan, cette imposante section mesure 86 mètres de long pour 40 mètres de large et 23 de haut. D’un poids de 11.300 tonnes, elle a été chargée sur un navire semi-submersible pour un périple de 600 milles vers le chantier écossais, où Babcock procède à l’assemblage du bâtiment. Lors de son passage dans la Clyde, le convoi est notamment passé à côté du HMS Duncan, le sixième et dernier destroyer du type 45, qui a débuté en octobre ses essais en mer.

Le « Lower Block 4 » comprend notamment les deux compartiments machines, ainsi que des logements pour une partie des 1500 membres d’équipage (personnels du groupe aérien compris) qui armeront le HMS Queen Elizabeth.  

 

Transfert du Lower Block 4 vers Rosyth  (© BAE SYSTEMS)

 

Transfert du Lower Block 4 vers Rosyth (© BAE SYSTEMS)

 

Long de 280 mètres et présentant un déplacement de 65.000 tonnes en charge, le nouveau porte-avions britannique doit être mis à flot en 2014/2015, la Royal Navy prévoyant qu’il soit pleinement opérationnel à la fin de la décennie. Son sistership, le futur HMS Prince of Wales, est également en construction, le site de Govan travaillant déjà sur les Lower Block 3 et 4 du bâtiment qui, comme son aîné, sera réalisé dans six chantiers différents. Chaque porte-avions pourra embarquer 40 aéronefs, dont des F-35B, avions à décollage court (au moyen d’un tremplin) et appontage vertical.

 

Vue des futurs porte-avions britanniques (© ROYAL NAVY)

Royal Navy BAE SYSTEMS