Vie Portuaire
Le port de Bayonne se lance dans le trafic de ballast

Actualité

Le port de Bayonne se lance dans le trafic de ballast

Vie Portuaire

Depuis le 24 août dernier, le port de Bayonne est au coeur d'une première en France mise en place par la SNCF et la société Holcim : l'importation de ballast par voie maritime pour un chantier de rénovation ferroviaire. Sur la ligne Bayonne-Hendaye, le groupe ferroviaire débuté des travaux concernant le lit de gravier qui supporte la ligne de chemin de fer. Le port basque a été choisi par la SNCF afin d'approcher ce matériau au plus près de son chantier, ce qui permet, grâce à la complémentarité mer/fer, d'éviter le transport routier. Au total, quelques 90.000 tonnes devraient transiter par le port de Bayonne en trois mois, soit une douzaine d'escales, chaque bateau transportant, en moyenne, 7 000 tonnes.

 (© : CCI BAYONNE PAYS BASQUE)
(© : CCI BAYONNE PAYS BASQUE)

Une zone de stockage d'une superficie d'environ 11.000 m2 a été aménagée sur la zone Saint-Bernard, où se déroule le traitement grâce à une installation mobile adaptée qui modifie la courbe granulométrique du ballast pour le rendre conforme aux spécifications du cahier des charges de SNCF. La société Holcim, responsable de l'ensemble de l'opération, intervient pour la première fois sur le port de Bayonne. Elle est spécialisée dans trois métiers : le ciment, le béton et les granulats. Sur le port, le ballast est soumis à des contrôles qualité stricts et renforcés. Le ballast doit être le plus propre possible afin de ne dégager que très peu de poussière lors de sa mise en place, une fois sur la ligne ferroviaire. Chaque jour, 1650 tonnes sont ainsi traitées et chargées dans 33 wagons, le contrôle qualité étant effectué toutes les 5000 tonnes.

Port de Bayonne