Vie Portuaire
Le port de Bordeaux transfère 1300 hectares au conservatoire du littoral

Actualité

Le port de Bordeaux transfère 1300 hectares au conservatoire du littoral

Vie Portuaire

Le Conseil d’administration du Port autonome de Bordeaux a confirmé son accord, sur le transfert de gestion, au profit du Conservatoire de l’Espace et du Littoral, de 1 297 ha de ses emprises terrestres et des installations de pêche situées en Charente-Maritime, sur la rive droite de l’estuaire, dans un secteur compris entre les ports de Saint Georges de Didonne et de Vitrezay. Ce transfert devrait être finalisé au début de 2007 et « sur le plus vaste estuaire européen, cette décision constitue un acte essentiel pour la protection de la nature dans notre pays » assure Bruno Toison, délégué local Poitou-Charentes du Conservatoire. De fait, ce transfert qui comprend un linéaire de 40 km de côte, constitue l’un des plus importants jamais réalisés depuis la fondation de cet Etablissement public créé en 1975. Sa dernière acquisition, pour un euro symbolique, remonte au mois d’avril dernier et concernait un domaine de 83 ha de forêts surplombant la mer à l’anse de Cavalière, au Lavandou (Var). Membre de l’Union Mondiale pour la Nature, le Conservatoire du Littoral gérait déjà un domaine de 86 000 ha, 880 km de rivage et 400 sites naturels.

Le site transféré par le Port de Bordeaux appartient au domaine public. Il porte sur un secteur essentiellement dédié à la protection de la nature, à la chasse, à la pêche et à l’agriculture. Pour ce qui concerne les ports inclus dans le périmètre concerné, une démarche parallèle a été lancée par le Port de Bordeaux afin de transférer leur gestion au Conseil général de Charente-Maritime. Ce projet commun, développé par les deux établissements publics depuis deux ans, est emblématique de la politique de développement arrêtée par le port girondin en 2005. Celle-ci vise à recentrer le Port de Bordeaux sur son cœur de métier et favorise un partenariat avec des Etablissements publics ou des Collectivités pouvant coopérer concrètement avec lui à la préservation du patrimoine estuarien.

Port de Bordeaux