Vie Portuaire
Le port de la Guadeloupe signe une année record

Actualité

Le port de la Guadeloupe signe une année record

Vie Portuaire

Avec 3.8 millions de tonnes de marchandises traitées, 2012 fut une année historique pour le Grand Port Maritime de la Guadeloupe, qui signe là un record de trafic. Par rapport à l’année précédente, l’activité a enregistré une progression de 10%, la meilleure des ports français. Le chiffre d’affaires suit ce mouvement, avec une augmentation de 9% à 35.57 millions d’euros.

Soutenu par un trafic de transbordement en forte hausse (80.000 EVP, +86%), les conteneurs ont terminé 2012 à 211.412 EVP (Equivalent Vingt Pieds, taille standard du conteneur), soit 28.1% de mieux que l’année précédente. En revanche, les vracs ont été impactés par les difficultés économiques locales et se contractent. Ils ont représenté l’an dernier un trafic de 1.557 million de tonnes, soit 937.000 tonnes pour les vracs solides et 620.000 tonnes pour les vracs liquides.

 

 

Vraquier (© : GUADELOUPE PORT CARAIBES)

Vraquier (© : GUADELOUPE PORT CARAIBES)

 

 

En matière de passagers, le trafic poursuit sa croissance (905.150 passagers, +13%). L’activité croisière est au beau fixe, avec 152.000 passagers accueillis sur la saison 2011/2012, soit plus du double de la saison précédente. Et la croissance va se poursuivre puisque la saison 2012/2013, en cours, devrait atteindre 250.000 passagers. On notera que la Guadeloupe est aujourd’hui, après Marseille, le second port français pour les embarquements et débarquements, avec 130.000 croisiéristes en tête de ligne en 2011/2012 et 175.000 attendus pour cette saison.

Concernant les liaisons locales de transport de passagers, le trafic archipel, vers les îles du sud, a progressé de 4% en 2012 pour atteindre 618.000 passagers. Le trafic inter-îles (Martinique, Dominique, Sainte-Lucie) a quant à lui augmenté de 17% (127.000 passagers).

 

 

Vedette de liaison entre îles passant devant Jarry (© : GUADELOUPE PORT CARAIBES)

Vedette de liaison entre îles passant devant Jarry (© : GUADELOUPE PORT CARAIBES)

 

 

Travaux réalisés et engagés en 2012

 

 

Afin de soutenir son développement, le Grand Port Maritime de la Guadeloupe, dont le nom commercial est désormais « Guadeloupe Port Caraïbes », a investi 12 millions d’euros sur ses différents sites en 2012. L’année a notamment été marquée par le lancement des travaux d’extension du terminal de Jarry, dont la modernisation (19 millions d’euros, dont 3.4 en 2012) s’est poursuivie avec la reconstruction des terre-pleins, le chantier devant s’achever en mars 2013. Concernant l’extension, la dernière phase des études de projet, comprenant la maîtrise d’œuvre et les campagnes de sondages géotechniques, a été menée à bien l’an dernier (1.3 million d’euros engagés).

 

 

Le projet d'extension du terminal de Jarry (© : GUADELOUPE PORT CARAIBES)

Le projet d'extension du terminal de Jarry (© : GUADELOUPE PORT CARAIBES)

 

 

Le GPMG a également procédé à la mise aux normes de la Zone de Commerce Internationale – ZCI (sécurité incendie des entrepôts A et B, remise en état des galeries techniques, création d’un réseau d’eaux pluviales et incendie). La finalisation de ces travaux, d’un coût de 3 millions d’euros, financés au tiers en 2012, est prévue au premier trimestre de cette année.

A Pointe-à-Pitre, le terminal croisière a été réaménagé l’an dernier (1.3 million d’euros) afin d’améliorer le confort des passagers et fluidifier la circulation. La capacité d’accueil du Hall croisière (environ 2000 personnes) a été optimisée, l’espace bagages doublé, des accès handicapés plus sécurisés et des trottoirs couverts créés, ainsi que des parkings pour les taxis, des couloirs de bus et des cheminements piétons délimités.

 

 

Le terminal croisière (© : GUADELOUPE PORT CARAIBES)

Le terminal croisière (© : GUADELOUPE PORT CARAIBES)

 

 

La gare maritime de Bergevin a, pour sa part, vu la finalisation de ses travaux d’extension (303.000 euros sur un budget total de 500.000 euros) et de mise en conformité avec la règlementation ISPS.

Le port guadeloupéen a, par ailleurs, lancé en 2012 les travaux de l’ « Interface Ville/Port » (1.5 M€, dont 0.3 en 2012) de Pointe-à-Pitre, voyant notamment la mise à disposition de la ville des espaces de l’ancien terre-plein situé derrière le terminal H7, où seront créés des parkings.

Concernant la réparation de yachts, des postes de stationnement ont été aménagés au quai 1 (378.000 euros), afin de pouvoir accueillir simultanément cinq navires « cul à quai ».

 

 

Yachts à Poite-à-Pitre (© : GUADELOUPE PORT CARAIBES)

Yachts à Poite-à-Pitre (© : GUADELOUPE PORT CARAIBES)

 

 

A Basse-Terre, 1.9 million d’euros ont été investis l’an dernier dans le lancement des travaux de l’Interface Ville/Port (un projet de 6 millions d’euros devant être achevé mi-2014) avec l’aménagement de la place publique et le doublement du pont saintois. La Police aux Frontières a, par ailleurs, été déménagée dans les locaux du port.

 

Enfin, 2012 a vu le début des travaux d’aménagement de la zone portuaire de Folle-Anse, avec la construction de terre-pleins et la mise aux normes de sûreté et de sécurité du site. Cette opération, d’un coût de 2.3 millions d’euros (dont 234.000 en 2012) doit être achevée en mai 2013.

 

 

Folla-Anse (© : GUADELOUPE PORT CARAIBES)

Folla-Anse (© : GUADELOUPE PORT CARAIBES)

 

 

Investissements prévus en 2013

 

 

Pour l’autorité portuaire guadeloupéenne, 2013 sera l’année de l’application du changement de statut. Créé en 1975, l’ancien Port Autonome est, en effet, devenu Grand Port Maritime suite au décret du 1er octobre 2012. Comme les autres GPM français, il dispose d’une nouvelle gouvernance,  articulée autour d’un Conseil de surveillance, un Directoire, un Conseil de développement et un Conseil de coordination interportuaire (Guadeloupe, Martinique, Guyane).

Le GPMG entend poursuivre cette année les opérations engagées en 2012 (extension du terminal de Jarry, aménagement des ports de Basse-Terre et de Folle-Anse, mise aux normes de la ZCI…), en lancer certaines étudiées en 2012 (travaux de mise aux normes et de mise en conformité ISPS de certains sites et bâtiments, lancement des travaux sur le morne à savon dans le cadre du développement de l’activité nautisme, lancement du concours d’architecte pour le futur siège du port…)  et initier de nouvelles opérations (aménagement du hangar H4 dans le cadre du développement de la croisière, réparation du portique H2, entretien pluriannuel des quais, travaux d’accès routiers au pôle administratif IVP…)

Ports antillais