Vie Portuaire
Le port de La Rochelle certifié pour l'ensemble de ses activités sur site

Actualité

Le port de La Rochelle certifié pour l'ensemble de ses activités sur site

Vie Portuaire

Face au développement de la concurrence et l'émergence de réglementations de plus en plus draconiennes, les ports se lancent sur la voie des certifications. Ils souhaitent, ainsi, prouver leur fiabilité et la qualité de leur service. Dans ce contexte, La Rochelle est maintenant certifié ISO 9001 pour la totalité de ses prestations sur site. C'est d'ailleurs une première, aucun autre port autonome n'étant actuellement certifié dans sa globalité, se félicite le PALR. Cette certification fait suite à deux jours et demi d'audit réalisé entre les 20 et 22 février par l'AFAQ et intervient après 2006, année charnière du changement de statut du port, géré précédemment par la CCI et le service maritime de la DDE.
Les nouveaux champs « labellisés » intègrent, en particulier, les activités d'accueil de navires, réalisées par la capitainerie, ainsi que la conception et l'entretien des infrastructures portuaires et l'entretien du plan d'eau, réalisés par les services ingénierie et exploitation portuaire. « Le changement de statut a entraîné d'importantes modifications sur tous les aspects de l'organisme : administration, finances, organisation, intégration de nouveau personnel, intégration des métiers et du matériel dans un ensemble cohérent. Ce changement s'est effectué en s'appuyant sur les acquis et outils de la démarche Qualité et en mettant à contribution l'ensemble du personnel et de l'encadrement dans un temps record sans que les clients n'en soient pénalisés », souligne le PALR.
Après l'obtention de cette certification, le port de La Rochelle vise la certification environnementale ISO 14001. L'établissement public est, à ce titre, engagé dans plusieurs actions et généralisera, cette année, de « bonnes pratiques » en matière de gestion des déchets portuaires.

Des indicateurs de suivi

Afin de mesurer la performance du port et de diagnostiquer les axes d'amélioration, des indicateurs ont été mis en place. Ils consistent, notamment, à évaluer l'entreprise par rapport à des points critiques pour ses clients. Ces indicateurs intègrent de nombreux paramètres, comme la satisfaction des clients directs, des entreprises de manutention pour les prestations sur les escales de navires ou le taux d'arrêt des grues. Ainsi, un questionnaire de satisfaction client est adressé à chaque escale au responsable de la manutention ou au consignataire dans le cas spécifique des croisières. Pour la Rochelle, sur l'année 2006, le taux de satisfaction pour les escales de navires a été de 7,4 sur 10. Concernant le taux d'arrêt des grues, l'objectif est de quantifier le nombre d'heures d'arrêt des grues sur 100 heures d'exploitation. En trois ans, ce taux a quasiment été divisé par deux. Il est passé de 1,38 % en 2003 à 1,13 % en 2004, avant de baisser à 0,82 % en 2005, puis à 0,72 % l'année dernière. A court terme, le Port Autonome de La Rochelle envisage de généraliser les indicateurs de suivi à l'ensemble de ses processus, comme les prestations et les activités supports, dans le but d'améliorer ses performances. Une autre piste de progrès consistera à établir les critères de la performance globale du port, tels qu'ils peuvent être perçus par les clients indirects qui décident, ou non, de faire transiter leurs marchandises par La Rochelle.

Port de La Rochelle