Vie Portuaire
Le port de Marseille évalue son impact sur la qualité de l'air

Actualité

Le port de Marseille évalue son impact sur la qualité de l'air

Vie Portuaire

Les 8 et 9 juillet, le Grand Port Maritime de Marseille a accueilli la réunion de lancement du projet APICE (Common Mediterranean strategy and local practical Actions for the mitigation of Port, Industries and Cities Emissions) s'inscrivant dans le Programme Européen MED et qui entend contribuer à la réduction de la pollution atmosphérique dans cinq villes portuaires méditerranéennes : Thessalonique, Barcelone, Gênes, Venise et Marseille. Pour participer au projet APICE, qui rassemble 11 partenaires de 5 pays, le port de Marseille Fos s'est associé à l'Université de Provence (Laboratoire Chimie Provence - Instrumentation et Réactivité Atmosphériques) et à Atmo PACA, organisme agréé de surveillance de la qualité de l'air. Comme les autres villes pilotes, Marseille procèdera en premier lieu, à une campagne de travaux scientifique qui visera à évaluer l'impact de son activité sur la qualité de l'air urbain. Les travaux scientifiques menés conjointement par le laboratoire Chimie Provence et Atmo PACA porteront plus particulièrement sur les particules fines. Cette phase d'études doit débuter avant la fin de l'année pour une durée estimée à 18 mois.
L'objectif de ces travaux pour le GPMM et les autres ports de la Méditerranée est de se doter d'outils d'aide à la décision et d'éléments de prospective pour mieux maitriser les rejets de polluants et de gaz à effet de serre sur leur territoire de compétence. A l'issue de cette période de recueil de données et après une mise en commun des analyses de chaque zone pilote, le GPMM et les quatre autres autorités portuaires définiront des actions correctives. Le port de Marseille Fos pilotera plus particulièrement le projet de branchement électrique des navires à quai, une mesure qui évite le fonctionnement des moteurs pendant les escales, et pour lequel le port a déjà engagé les études préalables, conformément à son projet stratégique 2009-2013.
Dans sa dernière phase, fin 2012, le projet APICE s'est donné pour objectif d'encourager la conclusion d'accords en faveur de la réduction de la pollution atmosphérique entre les autorités portuaires, les collectivités locales et les professionnels maritimes, armateurs et manutentionnaires.

Port de Marseille