Vie Portuaire
Le port de Marseille va doubler son trafic de bananes

Actualité

Le port de Marseille va doubler son trafic de bananes

Vie Portuaire

Demain, les premiers conteneurs d'un nouveau trafic de bananes des Antilles françaises seront réceptionnés sur le terminal conteneurs de Marseille-Mourepiane pour être ensuite opérés par la société LV Fruit. Cette première escale marque la volonté de l'Union des Groupements de Producteurs de Bananes de Guadeloupe et de Martinique (UGPBAN) de conquérir le marché du Sud de la France où ses produits sont encore peu présents. Ce trafic apportera 30.000 tonnes de bananes par an au Port de Marseille et doublera son trafic actuel qui s'établit à 25 000 tonnes en 2006. L' UGPBAN desservait jusqu'à aujourd'hui les marchés français et européens depuis le port de Dunkerque, où il concentrait l'ensemble de ses trafics.

Marseille concentre un tiers du trafic français de fruits et légumes

Le groupement a décidé de changer de stratégie logistique et d'approvisionner les marchés du grand sud de la France, région Rhône-Alpes comprise, depuis le port de Marseille profitant de l'ouverture d'une nouvelle ligne conteneurisée de CMA CGM desservant l'Amérique du Sud et les Antilles françaises. « L'arrivée de ce nouveau trafic témoigne de la capacité du port de Marseille-Fos, 1er port français pour les fruits et légumes, à se positionner comme une plate-forme de distribution compétitive pour la desserte du Sud de la France et de l'Europe dès lors que les conditions de fiabilité sont réunies », souligne le port autonome de Marseille.
Avec une moyenne de 600 000 tonnes de fruits et légumes par an, le PAM se positionne comme un des principaux ports de la zone euro-méditerranéenne. Il traite un tiers du commerce maritime français des fruits et légumes.

Port de Marseille