Vie Portuaire
Le port de Nantes Saint-Nazaire lance des projets majeurs d’aménagement

Actualité

Le port de Nantes Saint-Nazaire lance des projets majeurs d’aménagement

Vie Portuaire

Le Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire veut préparer l’avenir. Après avoir identifié les différents trafics en essor, il a défini un nouveau schéma d’organisation du domaine portuaire sur les territoires de Montoir-de-Bretagne et Saint-Nazaire. Le port est désormais en phase de consultation des établissements bancaires pour leur financement. Les priorités sont affichées : trafic conteneurisé, l’autoroute de la mer Montoir-Gijon, le trafic roulier et les énergies marines renouvelables. Celles-ci sont concrétisées par quatre axes d’aménagement des terminaux portuaires.
Le premier sera consacré à l’extension du terminal conteneurs qui permettra l'accueil de grands navires et le traitement de colis industriels. D'un montant total de 40 millions d'euros, cet investissement est cofinancé par l'Etat, à hauteur de 7 millions d’euros, la région des Pays de la Loire (7 millions d’euros) et le département de Loire-Atlantique (7 millions d’euros). Il y a également la construction poste roulier 3. D'un montant total de 15 millions d’euros, cet investissement est cofinancé par l'Etat (6 millions d’euros). Troisième projet, l’aménagement d’un pôle industriel permettant notamment l'implantation d'une usine de turbines d'éoliennes offshores du groupe Alstom (dont la construction va prochainement débuter) et d'autres unités industrielles et logistiques pour la filière des énergies marines renouvelables. D'un montant de 20 millions d’euros, cet investissement est cofinancé par l'Etat (5 millions d’euros), la Région des Pays de la Loire (5 millions d’euros), le Département de Loire-Atlantique (3 millions d’euros), Saint-Nazaire Agglomération (1.5 million d’euros) et Nantes Métropole (0.5 million d’euros). Enfin, un projet d’aménagement d’un hub logistique pour la filière de l'éolien offshore à Saint-Nazaire, pour un montant d'environ 5 millions d’euros.

 

 

 

L’enjeu des énergies renouvelables

 

Au cours de l'année 2011, les enjeux liés au développement des énergies marines renouvelables, identifiés par le Grand Port Maritime dès son projet stratégique, se sont confirmés. Sur l’estuaire de la Loire, ils concernent, d’une part la logistique associée à la création des parcs éoliens offshore atlantiques, d’autre part l’implantation d’une filière industrielle de construction d’éléments d'éoliennes. En lien avec l'État et les collectivités locales, le Grand Port Maritime a étudié une offre portuaire, logistique et industrielle, pour partie basée sur la zone de Montoir-de-Bretagne en raison, notamment, des caractéristiques dimensionnelles des futurs ensembles et de la proximité avec le tissu industriel. Un tel développement est compatible avec les actions déjà engagées ou prévues, en particulier l'allongement du terminal à conteneurs et la construction du poste roulier.

Le Grand Port Maritime a également étudié un programme de requalification d'un site industriel sur le secteur de Saint-Nazaire, lieu identifié pour la réception, le stockage, le pré-assemblage et la logistique portuaire des composants des éoliennes offshores destinées aux futurs parcs au large des côtes atlantiques, dont celui de Guérande.

L'offre portuaire intègre par ailleurs la création d'un parc écotechnologique pour les énergies marines renouvelables au Carnet. Un prototype d'éolienne offshore a d'ailleurs été inauguré sur le site, le 19 avril 2012, par Alstom.

 

 

La nécessaire extension des terminaux multimodaux


L'extension des terminaux multimodaux de Montoir-de-Bretagne, inscrite au projet stratégique, est un élément structurant du développement portuaire et, plus largement, de l'économie des territoires ligériens. Cette évolution est subordonnée à différents facteurs, dont la taille des navires accueillis, le niveau des services logistiques proposés et la qualité des dessertes terrestres.

Les évolutions récentes constatées sur le trafic roulier ainsi que l'émergence des besoins liés à la filière des énergies marines renouvelables ont montré la nécessité d'aborder, dans son ensemble et par phase, les aménagements du secteur portuaire de Montoir-de-Bretagne, en garantissant notamment une continuité d'exploitation.

L'étude d'aménagement d'un terminal à conteneurs de dimension européenne, passant par une extension de 350 mètres du quai, est ainsi engagée. Elle s'inscrit dans la continuité de programmes antérieurs, à savoir l'allongement du poste 4, et permet d'obtenir un linéaire de 600 mètres pour l'accueil de porte-conteneurs de 6000 à 8000 EVP (équivalent vingt pieds, taille standard du conteneur). Ce scénario d'aménagement inclut la construction d'un nouveau poste roulier en lieu et place de l'actuel appontement sablier. L'ensemble de ce programme, avec les terre-pleins et parcs d'exploitation, sera achevé d'ici à 2016.
 

Port de Nantes Saint-Nazaire