Vie Portuaire

Actualité

Le port de Nantes Saint-Nazaire peine à attirer les croisiéristes

Vie Portuaire

Cette année, le port ligérien n'accueillera que 5 navires de croisière, soit 2228 passagers et 977 passagers. Par rapport aux années précédentes, la baisse est significative, puisque 8 bateaux étaient venus en 2009, pour 2790 passagers et 1480 membres d'équipage, alors que 6 escales étaient enregistrées en 2010 dans le port ligérien (3874 passagers et 2495 membres d'équipage), dont deux réalisées par le MSC Magnifica. Le grand paquebot, fraîchement livré par STX France, avait profité de sa sortie de chantier pour réaliser deux croisières pré-inaugurales et, à lui seul, embarquer 2000 passagers. « Nous ne sommes pas en tête de liste des ports d'escale », reconnait-on au Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire. « Il y a notamment la problématique de la Loire, qu'il faut remonter jusqu'à Nantes. C'est un très beau trajet mais cela prend 4 heures, soit 8 heures aller-retour ; et il faut composer avec les marées. Or, les armateurs ne veulent pas rester longtemps dans les ports ». Alors que les compagnies sont soucieuses de réduire les temps de transit entre deux escales et préfèrent les ports en eaux profondes pour des questions de commodités, Nantes est aussi confronté à l'envasement de son port historique. Pour que les paquebots puissent accéder au quai Wilson, situé près du centre-ville, il est nécessaire d'entretenir la souille. Et cette opération, qui a un coût, pose aussi des problèmes de disponibilité. Ainsi, en avril dernier, la drague qui devait refaire la souille a été mobilisée en urgence au niveau des

Port de Nantes Saint-Nazaire