Vie Portuaire
Le port de Nantes Saint-Nazaire reporte sine die ses projets sur le site du Carnet

Actualité

Le port de Nantes Saint-Nazaire reporte sine die ses projets sur le site du Carnet

Vie Portuaire

Le site du Carnet, situé sur la rive sud de la Loire, ne devrait pas voir tout de suite de développement industriel. Le port de Nantes-Saint Nazaire y dispose d’une réserve foncière d’environ 400 hectares et avait, il y a quelques années, planifié le développement d’un parc « éco-technologique » de 110 hectares autour de énergies renouvelables. Ce projet date de l’implantation, dans cette zone, du prototype de l’éolienne Haliade 150 développé par l’usine Alstom, devenue GE, de Saint-Nazaire. Mais depuis aucun autre porteur de projet ne s’était manifesté. Et, depuis la fin de l’été, une opposition de militants écologistes avait débouché sur l’installation d’une petite ZAD sur le site.

Pour finir, le Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel a rendu cette semaine un avis défavorable sur le projet de plan de gestion des espaces naturels du site portuaire du Carnet soumis par le GPMNSN en 2017. Le Conseil scientifique a ainsi notamment recommandé une mise à jour des inventaires de la faune et de la flore afin de disposer d'une base de connaissance actualisée sur la zone. Le GPMNSN annonce qu’il va s’engager « sans tarder » dans cette actualisation qui devrait durer au moins un an.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

Energies Marines Renouvelables