Energies Marines
Le port de Rotterdam va ouvrir un terminal dédié à l’éolien offshore

Actualité

Le port de Rotterdam va ouvrir un terminal dédié à l’éolien offshore

Energies Marines

Il devait servir aux porte-conteneurs, il accueillera finalement des éoliennes offshores. Tout au bout de l’immense port de Rotterdam, là où la mer du Nord commence, une partie du terminal Maasvlakte 2 est actuellement en plein travaux. Lancés à l’été dernier, ceux-ci visent à offrir une toute nouvelle plateforme pour l’assemblage et la logistique des machines destinées aux champs voisins. Le groupe Sif, spécialisé dans la construction de monopiles, est installé depuis quelques mois juste en face et l’activité bat son plein.

Dans ces Pays-Bas qui misent énormément sur le potentiel des énergies en mer, on n’a pas hésité à réorienter au plus vite l’activité portuaire. « Nous avons pris la décision en début d’année, le contrat a été signé en juillet et le dragage a démarré 10 jours plus tard », détaille Joost Eenhuizen, du port de Rotterdam.

 

(© PORT DE ROTTERDAM)

(© PORT DE ROTTERDAM)

 

Le dragage, actuellement réalisé par un consortium formé par Jan de Nul et Van Oord, va permettre la création d’un nouveau terre-plein de 30 hectares et d’un quai de 600 mètres de long à 10 tonnes/m2. « Celui-ci ouvrira en 2019. Une deuxième phase est ensuite prévue pour porter la surface à 70 hectares et le linéaire à 1600 mètres ».

Si le très entrepreneur cluster néerlandais vise la construction des futurs champs de la mer du Nord, il n’oublie néanmoins pas qu’un beau marché de démantèlement, que ce soit de l’éolien et de l’oil&gas, existe également. « Nous avons des postes à quai pour les navires de Allseas, dont le Pioneering Spirit qui cale à 30 mètres », rappelle Joost Eenhuizen. 

 

port de Rotterdam