Divers
Le port de Rouen se prépare à accueillir l'Armada

Actualité

Le port de Rouen se prépare à accueillir l'Armada

Divers

Dans deux jours, une cinquantaine de navires se rassemblera à Rouen pour célébrer, jusqu'au 14 juillet, l'édition 2008 de l'Armada. Ce rendez-vous incontournable du monde maritime français, créé en 1989 sous la bannière des Voiles de la Liberté, permet d'admirer de superbes vieux gréements et des navires militaires de différents pays. Parmi les plus impressionnants, le trois-mâts Amerigo Vespucci et ses 82 mètres de long. Construit en 1931, le bateau école de la marine italienne peut embarquer 401 marins, dont 160 cadets. Remontera également la Seine une véritable flotte de trois-mâts, dont le Mexicain Cuauhtemoc, le Norvégien Christian Radich, le Polonais Dar Mlodziezy, le Brésilien Cisne Branco ou encore le Roumain Mircea. En dehors des voiliers, la flotte militaire sera également intéressante. On découvrira notamment la frégates allemande Mecklenburg-Vorpommern, la frégate russe Neustrashimy ou la frégate anglaise Southampton et le destroyer japonais Asagiri. Les forces navales françaises seront bien entendu très présentes, avec des unités de la Marine nationale, des affaires maritimes et de la Douane. La frégate De Grasse, basée à Brest, sera l'unité tricolore la plus importante.

 (© : L'ARMADA)
(© : L'ARMADA)

Grande parade dans les boucles de la Seine le 14 juillet

Cinq ans après la dernière Armada, la mise en service du pont Gustave Flaubert au printemps 2008, le plus haut pont mobile d'Europe et le plus long du monde, fournira un véritable Arc de triomphe à l'évènement. Grande nouveauté également, la Sail Training International, association internationale qui organise à travers le monde des courses de grands voiliers, sera partenaire de l'Armada 2008. La fête s'achèvera, comme d'habitude, par la magnifique parade en Seine, le 14 juillet. Certains voiliers se rendront ensuite à Liverpool, d'où sera donné le départ de la course Tall Ship's Race 2008, le 18 Juillet. La flotte naviguera vers Maloy, en Norvège, avant de terminer la course à Den Helder, aux Pays-Bas, le 23 Août.

 (© : L'ARMADA)
(© : L'ARMADA)

Le port autonome sur le pont

A noter que, durant toute l'Armada, le port autonome de Rouen organise ou parraine plusieurs événements. Le Port accueille, dans la partie amont (plus de 500 m²) du hangar 1, le sculpteur Jean-Marc De Pas, afin que celui-ci y crée des statues de femmes symbolisant les différents continents : une performance visible par le public. Le stand du Port Autonome de Rouen est ouvert au grand public au « welcome center » du Terminal Croisières du Port, rive droite, en aval du hangar 16, de 10 h à 20 h chaque jour : galerie de photographies, aquarelles réalisées la veille sur le vif par Roger Bergougnoux, réception chaque après-midi - en liaison avec la librairie Colbert de Mont-Saint-Aignan - d'auteurs dont l'oeuvre est liée à la mer, exposition jeune public sur le navigateur La Pérouse. Dans un espace mitoyen, présentation de l'activité de Voies Navigables de France au service de la navigation fluviale.
Enfin, le port autonome a également été impliqué dans la reconstruction de la barge d'assaut américaine PA30-4 (1944), présente lors de l'Armada. Le PAR a, en effet, mis gracieusement un local à la disposition du responsable de ce projet, Hugues Éliard.
__________________________________________________

- Voir le site de l'Armada

 (© : L'ARMADA)
(© : L'ARMADA)

Port de Rouen Vieux gréements | Actualité des navires traditionnels